Résumé de la campagne "Le visage de Marbella"

Modérateur : Arii Stef

Avatar de l’utilisateur
Arii Stef
Profond
Localisation : Auterive
Messages : 1077
Inscription : 26 août 2011, 12:33

Résumé de la campagne "Le visage de Marbella"

03 oct. 2021, 17:35

Résumé de notre première partie du 01/10/2021

Les personnages

Le Baron Dimitri Decados : 3ème fils du Comte Alexeï Decados et de la Comtesse Irina Decados, Dimitri fait figure de mouton noir dans cette famille où le sérieux, la rigueur et la voie militaire sont privilégiés. Il s’avère que la tante Svetlana qui dirigeait la baronnie de Marbella sur la lointaine planète Cadix est portée disparue. On y envoie Dimitri pour devenir baron. Est-ce vraiment une promotion ? En tout cas, Dimitri a demandé à sa fiancée, la baronne Fatima al-Malik, de le rejoindre là - bas.

Miss Johnson : Si on ne connaît pas le prénom de Miss Johnson, on connaît son allégeance. C’est une Genin de la guilde des Fouinards. Dimitri l’a recrutée pour développer les ressources de sa baronnie en échange d’y être favorisée. Miss Johnson a également des talents cachés : des pouvoirs de psychomancie qu’elle a développés en solitaire.

Chett : Cet hironem de la caste des kiganzi (guerriers) a quitté la réserve dont il est interdit de partir. Il avait envie de voir le reste de sa planète, voire de l’univers. Comme mercenaire, il fit florès et eut même de quoi s’acheter des parts d’un bordel de Severus. Quand le Baron Dimitri lui proposa un job pour l’accompagner sur Cadix, le mal du pays lui fit accepter.

Chak bok : ce gannock passionné par la mécanique a rejoint la guilde des recruteurs pour vivre sa passion. Ses talents profitaient à un Comte Décados. Il s’entendait bien avec l’un des fils de ce dernier dont il maintient et souvent pilote les véhicules. Ce dernier l’a choisi pour l’accompagner sur Cadix.

Image

Le départ de Severus

Dans leur palais qui surplombe la jungle, Irina et Alexeï convoquent leur fils. Ils l’avaient prévenu il y a à peine une semaine qu’ils lui léguaient la baronnie de Marbella sur la planète Cadix suite à la disparition de sa tante qui en était la régente. Ils veulent voir sa suite et lui donnent froidement leurs dernières recommandations.

Dimitri rejoint un vaisseau commercial qui se rend à Cadix, accompagné de Chett, Chakbok, Miss Johnson, d’un intendant (Boris) et d’un valet (Igor).

Image

Arrivée à Elibyrge

Arrivés à la capitale planétaire, le baron Dimitri décide d’aller se présenter à la dirigeante planétaire, Salandra Decados. Il apprend qu’en son absence, c’est l’archevêque Harrison qui dirige la planète. Il demande audience dans le palais ducal situé dans une des immenses tours immaculées qui ornent le centre de la cité. En attendant l’audience, il sympathise avec Katrina Décados, une baronnette venant du continent de Murciyah.

Chett a beaucoup de mal à renouer des contacts avec ses congénères qui servent les Décados. Ils ont l’air de le craindre ou de le mépriser.
Miss Johnson se renseigne sur les trafics avec la réserve hironem de Turaz frontalière de la baronnie de Marbella. Elle apprend que les xénomorphes exécutent les humains qui entrent dans la réserve sans autorisation.

Image

Rencontre avec l’archevêque

L’archevêque les reçoit dans le palais en présence de la cour planétaire. Il les informe de nombreuses plaintes de l’évêque Boromir quant à la gestion de la baronnie par la regrettée Svetlane Décados et son régent vorox. Il s’enquiert discrètement des intentions de Dimitri.
Dimitri se retire et prend avec sa suite l’avion pour New Kingston, la grande ville la plus proche de sa baronnie.

New Kingston

La suite du baron arrive avec un avion de ligne dans la ville de Kingston dirigée par la Ligue Marchande. Ils y achètent une carte de la région où figure la baronnie de Marbella ce qui permet au Baron Dimitri de mieux visualiser le territoire de ses voisins. Ils y louent également un glisseur pour se rendre à la baronnie.

Marbella

Dimitri et sa suite arrivent sur le toit du château qui surplombe les tours de Marbella. Des soldats interloqués les accueillent. Dimitri a revêtu sa plus belle tenue aux couleurs de sa maison et ornée de la mante ce qui permet aux soldats de le reconnaître. Il rencontre rapidement Joe Marler, le chef de la garde, et Tindal l’intendant. Il apprend que le Vorox de sa tante a précipitamment quitté les ieux il y a trois jours.

Image

Ils demandent à l’intendant d’examiner les comptes, d’inviter l’évêque Boromir à dîner et de préparer une réception dans une semaine pour ses voisins.

Miss Johnson enquête dans la domesticité et apprend que le matin de sa disparition, la tatie de Dimitri est partie seule avec un glisseur vers le village du Carré. Tout le monde semble d’accord que c’était inhabituel qu’elle fût seule. Des rumeurs diverses courent sur les raisons de cette escapade.

Les comptes qu’apporte Tindal sur une machine pensante montre qu’il ne semble pas y avoir de dérive grossière dans les dépenses de la baronnie ou de détournements manifestes. Il y a peut-être l’importation étrange de « gibier » de la planète Ungavorox. C’est surtout les rentrées qui semblent faibles et souvent réalisées en nature. Tindal les informe d’ailleurs que la collecte de l’impôt doit avoir lieu le lendemain dans le village du Carré.

L’évêque Boromir arrive. Le Baron Dimitri le reçoit dans le salon de réception. L’évêque se plaint du Vorox, de la faible dîme et de l’absence de financement de son école. Le baron lui promet son soutien et lui propose de l’accompagner au Carré le lendemain pour choisir des cochons pour son école. L’évêque semble enchanté.

Miss Johnson emmène ensuite Jack le soldat qui les a accueillis dans la cité de Marbella : Dimitri lui a demandé de ramener une professionnelle pour l’évêque Boromir. Au pied des tours de la 2ème République, vit une faune composée de noctambules et de Hironems pauvres.

Ils se renseignent et arrivent devant l’entrée d’une tour ornée d’un néon rose à la forme suggestive. Jack y est apparemment connu. Miss Johnson demande à voir le patron du lieu qui se révèle être une patronne appartenant à la même guilde qu’elle. Ils repartent avec Cathy, la reine du pieu. L’évêque Boromir repoussera la proposition, il est un mari fidèle.

Chet interroge les Hironems du château, il a plus de succès qu’à Elibyrge. Ils parlent notamment beaucoup du Prophète, un hironem qui vivrait au Carré et prétendrait avoir parlé au Pancréateur. Il remettrait en cause les 4 dieux des Hironems.

Départ pour le Carré

Comme plusieurs personnes leur ont parlé d’attaques de brigands et se méfiant du Prophète qui sévit au carré, le Baron organise un vrai convoi qui se rend au Carré. Il est composé de 3 glisseurs lourds (dont un armé) escortés par des glisseurs légers. La suite en occupe un avec l’évêque, des soldats un autre et un troisième est destiné à emporter l’impôt.
Avatar de l’utilisateur
Arii Stef
Profond
Localisation : Auterive
Messages : 1077
Inscription : 26 août 2011, 12:33

Re: Résumé de la campagne "Le visage de Marbella"

28 nov. 2021, 22:27

Résumé de notre partie du 26/11

Les personnages

Baron Dimitri Decados : 3ème fils du Comte Alexeï Decados et de la Comtesse Irina Decados, reçoit en fief la baronnie de Marbella après la disparition de sa tante Svetlana

Frère Miro : ce moine eskatonique originaire d’Elibyrge s’est installé à Marbella avec son serviteur Alfredo pour poursuivre ces recherches et ses lectures. La tante du Baron Dimitri lui louait à vil prix une tour au Carré. Il se rend au cérémonial de l’impôt pour payer son modeste loyer.

Rencontre avec les Piliers de la Foi

Alors que les glisseurs du baron entrent lentement dans le Carré devant Frère et son serviteur, un groupe d’hommes et de femmes en toges crasseuses jettent des pierres sur les glisseurs. Le baron ouvre le panneau et leur hurle de respecter leur seigneur, le baron Dimitri Decados. Les pierres cessent de voler et ils se prosternent. Un homme s’avance, il présente ses excuses et dit se nommer Frère Henri. Son groupe de défense de la religion se nomme les piliers de la Foi. Dimitri exige qu’ils payent leur impôt par capitation. Le groupe s’exécute et récolte les fenix.

Les suivants du prophète

Le groupe commence à s’exciter et à se retirer. Ils désignent un autre groupe composé d’humains et d’hironems qu’ils qualifient comme des hérétiques. Ce sont des suivants du Prophète, un homme appelé Cadosh les représente. Le Baron Dimitri leur fait payer l’impôt. Il propose qu’ils assistent à une messe avec l’évêque. Ils refusent prétextant avoir du travail. Frère Miro demande à rencontrer le Prophète, Cadosh promet qu’il lui en parlera.

Stefanos Decados

Le convoi arrive à une place entre 4 tours de la 2nde République. Les Piliers de la Foi y tiennent un dispensaire. A quelques encablures de là, résonnent les chants étranges des fidèles du Prophète. Alors que les locaux viennent payer leur dû, un homme en loques portant néanmoins une rapière et un bouclier énergétique non activé, imite les paroles des hérétiques en les hurlant, énervant à la fois les fidèles du Prophète local et ceux de Zacharie. Le baron Dimitri l’interpelle et lui demande de payer son impôt. Ce dernier qui semble ivre rétorque qu’il est un voyageur, noble de surcroît et qu’il n’a pas à payer son impôt. Il l’insulte et indique se nommer Stefanos Decados. La moutarde monte au nez du baron Dimitri mais il sait que les duels ne sont pas son fort. Il demande à Frère Henri de s’en emparer sans le tuer. Les Piliers de la Foi se jettent sur le braillard et l’attachent à une croix.

Vol d’un glisseur

Le Baron Dimitri annonce à Frère Miro qu’il révoque son bail au Carré et qu’il le logera dans une cellule au château comme il sied à un moine. Soudain, l’un des glisseurs s’élèvent et s’en va. Il s’agit de celui qui transporte l’impôt. Les gardes sont bouche bée. Le Baron mène les opérations. Avec sa suite et frère Miro, il prend un glisseur et part à la poursuite du ou des voleurs, donnant l’ordre à Marler de faire de même. Le glisseur de Dimitri est distancé. Frère Miro se concentre, ses cheveux se dressent sur sa tête, il perçoit des moteurs très au sud dans les collines qui marquent la limite de la baronnie et dans une zone de ruines au sud-ouest. En volant doucement dans les ruines envahies d’une végétation tropicale, ils trouvent leur glisseur. La moitié de l’impôt est encore là. Des traces de chevaux permettent d’évaluer une troupe de 6 à 10 personnes. Ils appellent l’autre glisseur : Marler et ses hommes les rejoindront au moment du départ. Ils suivent les traces mais le jour faiblit et décident de rentrer au château.

Retour au château

En passant au Carré, ils constatent que Stefanos n'est plus prisonnier et que le dispensaire brûle. Les Piliers de la Foi accusent les Suivants du Prophète. La tension est maximum. Le Baron préfère quitter les lieux avec ce qui lui reste de l'impôt. Que ces gueux s'entretuent, ils ont payé l'impôt.

Frère Miro prend possession de sa petite cellule alors qu’Alfredo est logé dans une des suites des amants. Nos amis débattent à table avec l’évêque s’il convient de prendre des mesures contre les hérétiques ou de rencontrer ce soi-disant prophète. L’évêque semble plus se méfier des Piliers de la Foi que des Suivants du Prophète.

Image

Alfredo a disparu et Frère Miro connaissant son serviteur, descend en ville et fait le tour des bars. Il le trouve rapidement dans un état d’ébriété avancé.

A son retour du bar, frère Miro est abordé par un hironem. Il vient du Carré et c’est un fidèle du Prophète. Il dit que le Prophète accepte de rencontrer le baron. Frère Miro en informe le baron qui refuse d’y aller. Ça sent trop le piège !
Avatar de l’utilisateur
Arii Stef
Profond
Localisation : Auterive
Messages : 1077
Inscription : 26 août 2011, 12:33

Re: Résumé de la campagne "Le visage de Marbella"

23 janv. 2022, 13:34

Résumé de la partie du 21/01

Les préparatifs, renseignements sur les invités

Le Baron Dimitri Décados s’occupe des préparatifs de sa réception. Plusieurs sommités locales ont en effet répondu favorablement à son invitation :
- son amie la Comtesse Katarina Decados,
- la Grande Maître du Conseil d’Administration de New Kingston, l’aurige Benji Arkat,
- le baron de Bertrand, Sung Yang Li Halan,
- le baron de Novo Faro, Ivan Decados,
- le baron de Calpe, Fernand Basque,
- l’abbé du monastère Eskatonique, Maitre Jaime Perez,
ainsi que les personnalités de la baronnie.

Le Baron Dimitri fréquente un peu les cours et se renseignent pour connaître les goûts de ses invités. Ivan aimerait la chasse, les duels et les partouzes. Fernand serait un amateur de grand vin et de livres, Benji viendrait surtout pour faire signer des contrats, le Grand maître eskatonique aimerait les légendes et le folklore, Katarina adorerait la musique et la danse et Sung Yang la religion et les jeunes femmes.
Le Baron Dimitri commande des musiciens chez Gush et du vin, des serveuses et des prostituées chez Milla. Son budget est bien grevé.

La quête de frère Miro

Frère Miro cherche au Carré des renseignements sur le Prophète et un guide pour les tunnels ténébreux. Il trouve des hironems qui parlent peu le Teyrien. Il arrive néanmoins à s’entendre avec eux pour qu’ils l’amènent au Prophète. Les hironems promettent de venir le chercher au château dans quelques jours.

Chakbok fait de la mécanique

Pendant cette période, Chakbok s’occupe de l’entretien des véhicules et des installations du château. Tout ce qui touche à la garde et au militaire est en parfait état. En revanche, les cuisines, la climatisation, l’électricité et les bâtiments présentent une dégradation alarmante. Chakbok fait de son mieux pour que tout soit prêt pour la réception.

Arrivée des invités

Le premier à arriver en glisseur est Ivan Decados, baron de Novo Faro. Il est venu avec son garde du corps et trois esclaves féminines peu habillées.

Vient ensuite à cheval Maître Jaime Perez de l’orde eskatonique. Un jeune novice l’accompagne. Il est heureux de retrouver Frère Miro.

Sung Yang Li Halan, baron de Bertrand, est le suivant. Son confesseur est un avestite qui lance des regards noirs à Frère Miro. Il est accompagné de sa fille de 16 ans, Euphélie.

Puis arrivent par les airs 5 glisseurs. De l’un d’eux, sort Benji Arkat, Grand Maître du Conseil d’administration de New Kingston. Cette femme de la cinquantaine est entourée d’un bailli et de 4 hommes munis de machines pensantes qui lui indiquent constamment à l’oreille d’étranges informations.

Katarina Decados arrive seule sur une moto-glisseur rutilante et presque neuve. Chakbok s’occupe du véhicule et l’entretien. Il le salope.
Le Baron de Calpe, Fernand Basque, descend ensuite de son glisseur pétaradant accompagné de son jeune fils et de son garde du corps ur-ukar. Chakbok propose d’entretenir le glisseur. Il le fait sous l’œil suspicieux de l’ur-ukar. Ce dernier n’a pas l’air de porter les humains dans son cœur.

Les invités prennent possession de leur appartement avant le repas. Frère Miro accompagne l’aurige Benji Arkat. Il semble fasciné par toutes ces machines pensantes et leur activité de « business ». Benji lui propose de rejoindre son équipe de traders. Elle le payera 1000 fenix l’essai d’une semaine. Frère Miro décline mais accepte de venir après la soirée pour avoir un cours.

L’évêque Boromir, Gush le recruteur et Milla la fouinarde arrivent juste au moment du repas.

Alfredo le domestique de Frère Miro exige d’avoir une tenue de soirée pour annoncer l’arrivée des invités dans la salle de réception. Le majordome Peter Tindal lui prête un costume ridicule mais ni Alfredo ni Frère Miro ne remarque son incongruité.

A table

Dimitri parle avec son homologie de la baronnie de Novo Faro. Ivan Decados semble fidèle à ce que Dimitri en a appris : amateur de chasse et de partouze. Il semble détester les hironems qu’il accuse de tous les maux mais Dimitri suppute qu’il a des vues pour agrandir sa baronnie du côté de la réserve de Turaz.

Il fait également la conversation avec Katarina qu’il a placée à côté de Benji.

Chakbok fait la conversation à Gush le recruteur. Il ne déblatère tout le repas sur Milla : il se plaint d’une concurrence déloyale, de produits moisis et usagers, de sa pourriture morale. Il se vante de ses exploits guerriers et regrette le temps de sa formation mercenaire sur Bannockburn où il avait beaucoup d’amis gannocks.

Frère Miro parle avec Milla la fouinarde qui affirme que Gush est un nul, un mauvais, un zéro. Elle pense que sa guilde ne tardera pas à le virer. Elle lui confie que l’extrait de Filacante est la meilleure drogue locale pour tenir toute la nuit en forme.

Les Hironems

Peter Tindal chuchote au Baron Dimitri que des hironems se sont présentés à la porte du château et qu’ils réclament de l’argent. Le frère Miro leur en aurait promis. Le Baron envoie le moine eskatonique se débrouiller. Effectivement une trentaine d’hironems se trouvent à la porte et semblent passablement énervés. Le frère Miro prend un interprète et comprend que les Hironems ont pensé que Frère Miro leur promettait de l’argent et du matériel. Il parvient à les calmer avec quelques fenix, de beaux discours et une promesse que Frère Henri des Piliers de la Foi s’occuperaient d’eux.

Le climatiseur

Le bruit du climatiseur juste au-dessus de la table des invités fait craindre à Chakbok le pire. Il commence à goutter sur la table, cela risque d’être du plus mauvais effet si cela continue. Chakbok décide d’aller voir ça et de réparer le cas échéant. A la stupeur courroucée de Sung Yang Li Halan, le gannock utilise ses capacités naturelles pour grimper 4 mètres au-dessus de la table et se jucher sur le climatiseur. Il est effectivement mal en point et Chakbok tente la réparation. Le moteur du climatiseur s’emballe et un liquide brunâtre tombe en quantité non négligeable sur les invités. Vif comme l’éclair, Frère Miro repousse avec sa main le liquide avec les cheveux dressés. Il évite à de nombreux invités d’être couverts de ce liquide nauséabond mais montre à tout le monde qu’il a des pouvoirs psychomanciens.

Sung Yang est outré. Il demande au baron Dimitri d’appeler l’inquisition. Le baron lui promet d’envoyer frère Miro sur le front de Stigmate dans l’année quand il n’aura plus besoin de lui. Combattre des symbiotes lui permettra de se repentir !

La Danse

Vient le temps des danses. Le baron Dimitri invite Katarina Décados sur la piste. Il excelle comme jamais.

Après sa danse, le Baron Dimitri profite que Sung Yang soit occupé pour aborder la petite Euphélie, la fille du baron Li Halan. Il lui propose des romans d’aventure. Elle lui dit qu’elle préfère les romans pornographiques. Dimitri lui parle des 3 amants de sa tante, des spécialistes des plaisirs. Elle fanfaronne et dit qu’elle est prête à les recevoir. Elle lui dit qu’elle prétextera une migraine vers 11h et demandera à son père de rejoindre sa chambre. Que les 3 gigolos l’y rejoignent !

Le Baron Dimitri entre également en conversation avec Benji Arkat qui l’incite à développer les potentialités de sa baronnie. Elle est prête à lui faire de généreux crédits.

Le piège

Le Baron Dimitri confie à Chakbok le soin de trouver les 3 amants de sa tante qu’il avait expulsé du château. Le Gannock les trouve à leur auberge. Ils acceptent de déniaiser la petite Li Halan contre un retour au château. Chakbok installe une caméra dans la chambre de la petite.

Comme prévu, Euphélie va voir son papounet à 23h et quitte la soirée pour sa chambre, accompagnée de son garde du corps. Les 3 amants de la tante la rejoignent.

Les paysans

Le Baron est une nouvelle fois dérangé par Peter Tindal. Des paysans se sont présentés à la porte du château. Ils prétendent qu’une petite fille a été dévorée par un monstre. Le Baron va voir les paysans. Ils viennent du sud de la baronnie et vivent à proximité de Central Park. Il leur envoie Joe Marler pour vérifier les faits et promet de venir chasser le monstre dès le lendemain matin. Il propose cette chasse à ses invités. Les nobles acceptent avec joie.

L’after

Sung Yang Li Halan rentre dans ses quartiers. Le baron Dimitri charge la plus jeune des « serveuses » louées par Milla de le guider jusqu’à sa chambre.

Benji et ses traders quittent ensuite la salle de réception pour faire du business. Frère Miro les rejoint mais il se rend compte que c’est plutôt extrait de Filacante et sexe que séance de travail. Benji aimerait qu’il apprenne à échanger des fluides avec ses traders plutôt que des biens. Il s’éclipse.

Dans les couloirs du château, il croise les trois gigolos qui sortent de la chambre d’Euphélie Li Halan. Ils sont épuisés, l’un d’eux se tient l’entrejambe et des rictus de douleur. Frère Miro leur propose de rejoindre les traders mais ils avouent que la petite Euphélie les a tués, c’est une vraie folle du cul. Ils n’en peuvent plus, il faut qu’ils aillent se coucher.

Dimitri emmène Ivan et Fernand dans la bibliothèque. Les plus jolies serveuses arrivent. Fernand décline mais introduit son fils dans la pièce. Nous jetterons un voile pudique sur le reste de la soirée des 3 nobles.

La chasse

Benji Arkat et ses guildiens quittent le château au petit matin. Chakbok va relever la caméra pendant que le petit déjeuner. La vidéo est étonnamment courte (10 secondes). Il la visionne. Il voit Euphélie, seins nues, qui s’approche de la caméra, l’embrasse et dit ironiquement « Merci Monsieur le Baron ! ».

Les gardes et les nobles se rendent au sud de Central Park en glisseur et suivent la piste du monstre. Ils entrent dans une jungle touffue et les ruines de bâtiments se font rare ou sont complètement recouvertes par les arbres et les plantes. Les nobles sont installés en ligne pendant que les gardes font la battue. Chakbok maintient le glisseur au-dessus de la cime des arbres avec les non-combattants. Un garde s’occupe néanmons de la mitrailleuse au cas où.

Le Baron Dimitri repère le monstre. Sa taille est énorme mais il se déplace presque sans bruit et a une peau mimétique. Il se dirige vers la petite Euphélie pour la croquer. Le Baron et Euphélie Li Halan font feu. Cela ne semble pas faire même tressaillir la bête qui a bien décidé de faire de Li Halan son casse-croûte. Le Baron Dimitri s’interpose et combat à la rapière. Son bouclier lui évite les coups. Euphélie se précipite sur le monstre rapière au clair mais elle est percutée par un des 6 membres de la bête. Elle s’écrase par terre, la chute grille son bouclier énergétique. Elle est désormais vulnérable. Le baron Dimitri se prend un coup à sa place que le bouclier arrête. Les autres nobles et Chakbok se rendent enfin compte de ce qui se passe. Le garde du glisseur et les nobles font feu. Avec tous ces impacts, le monstre finit par s’écrouler.

Retour au château

Parmi les serfs venus remercier le Baron et ses invités, plusieurs personnes arborent des tâches entre le vert et le noir sur le visage. Les paysans affirment qu’il s’agit de la verdure une maladie incurable que même la bénédiction du Pancréateur n’arrive pas à soigner.
Les nobles et les troupes de Joe Marler rentrent au château. Le Baron a une petite discussion avec Euphélie lui insinuant qu’ils sont quittes. La petite n’a pas l’air d’être convaincue.

Il est temps de voir si le monstre a bon goût. C’est parfaitement immonde ! Les invités rentrent chez eux. Ivan et Sung Yang ont l’air d’être jaloux que Dimitri dispose d’un tel gibier sur ses terres. Au moment du départ, l’avestite qui sert le barn Li Halan s’approche de frère Miro. Il lui souhaite bon courage pour Stigmate et imagine avec un mélange de peine et de délectation un symbiote s’emparer du corps du moine eskatonique.

Le village

Frère Miro mène l’enquête au village puis au monastère. La maladie semble contagieuse et mortelle. Elle a effectivement résisté à une guérison théurgique par un frère amalthéen. A la bibliothèque du monastère, il ne trouve rien mais un frère lui suggère d’essayer les pouvoirs de guérison qu’on prête au Prophète qui vit dans les Tunnels ténébreux.

Image

Il demande également un guide pour les tunnels ténébreux à Milla.

Visite dans les souterrains

Le guide fourni par Milla amène un détachement composé du Baron Dimitri, de Chakbok, de Frère Miro, de Joe Marler et d’une dizaine de soldats à un accès aux tunnels ténébreux. Il explique qu’enfant, il les parcourait pour s’amuser et qu’il les connaît comme sa poche. La troupe découvre des tunnels sombres où le bruit de suintement d’eau est constant. Il débouche bientôt dans une sorte d’Agora souterraine couverte d’une verrière qui donne sur l’Océan. Sur la partie centrale située en contrebas, une cinquantaine de personnes, humains et hironems mêlés, ont fait des feux et entourent un frêle hironem assis sur un canapé. Il s’agit du prophète. Le Baron Dimitri commence par lui demander de payer l’impôt. Le Prophète rétorque que l’impôt est redevable par ceux qui vivent sur ses terres et que techniquement il vit sous sa terre.

Frère miro n’en peut plus et pose ses questions sur sa religion. Le Prophète explique qu’il a trouvé ici une statue du Sans-Nom, l’un des faux dieux des hironems. Pour le Prophète, il n’était qu’un Prophète comme Zacharie. En tout cas, le contact avec cette statue lui a permis d’avoir une vision qui connecte l’ensemble des univers et des races pensantes. Il prône donc l’unification. Il a besoin pour compléter sa vision que d’autres la vivent également. Il propose au baron et à sa suite de voir la statue.

Le Baron refuse et indique qu’il a entendu parler de ses talents de guérisseur. Le Prophète confirme que depuis qu’il a des visions, il est capable de sentir les désordres fonctionnels des êtres et de les traiter. Le Baron veut bien qu’il exerce son talent sur ses serfs s’il accepte de le faire au nom du Pancréateur. Le Prophète accepte et suit le Baron jusqu’au village.

Les Guérisons

Sur place, le Prophète fait en effet montre de ses pouvoirs et soigne tous les malades du village. Frère Miro crie à la gloire du Pancréateur. Mais les paysans ne sont pas dupes et offrent trois poulets au Prophète. Chacun rentre chez soi mais le baron Dimitri semble passablement énervé par sa rencontre avec le Prophète.
Avatar de l’utilisateur
Arii Stef
Profond
Localisation : Auterive
Messages : 1077
Inscription : 26 août 2011, 12:33

Re: Résumé de la campagne "Le visage de Marbella"

20 févr. 2022, 11:29

Résumé de notre partie du 18/02/22

La missive

Un livreur de la Guilde des messagers se présente avec son glisseur jaune au château. C’est une lettre de Fatima al-Malik, la fiancée de Dimitri. Elle est rédigée en langue fleurie. Dimitri n’y comprend rien, il la confie à l’intendant. Ce dernier affirme que la baronne prévient qu’elle n’est pas encore sur Cadix et qu’elle n’arrivera pas avant la saison prochaine.

Les Hironems

L’intendant annonce l’arrivée d’une délégation d’Hironems. Le baron envoie Chett à l’entrée du château. Les hironems viennent de la Péninsule de Baria. Ce sont des hors-castes qui demandent à voir le Baron. Ils annoncent apporter un message du gouverneur Sibanzi Iklo Anji Azgaan de la frontière.

Le Baron reçoit les hironems qui se mettent ventre à terre devant lui, ce qui n’est pas pour lui déplaire. Ils demandent au nom de leur maître la tête d’un hors la loi Hironem du nom de Kaag. Ce dernier se fait appeler le Prophète.

Le visage

Dimitri et sa suite retournent aux Tunnels ténébreux avec un guide hironem prêté par Gush. Au Carré, ils rencontrent des humains des Piliers de la Foi. Leur leader a disparu et ils accusent les suivants du Prophète. Ils lui demandent de nettoyer la baronnie des hironems.
Le Prophète reçoit le Baron et sa suite dans la grand mall sous l’océan et les emmène sans difficulté à la statue dont il leur a parlé. Ils quittent les tunnels en synthébéton de la deuxième république pour des couloirs taillés dans la roche et couverts de pétroglyphes hironems. Ils parviennent devant un immense visage borgne. L’atmosphère est étrange, électrique, mystique. Chett remarque que la statue ressemble fort aux représentations du Sans Nom, un dieu hironem.

Le Prophète touche le visage. Frère Miro décide de le faire également. Il sent son esprit être arraché à son corps. Il a bientôt des visions qui s’enchaînent à toute allure de portails, de planètes, il entre dans l’esprit de nombreuses personnes de toute race. Il sent que la vision est incomplète, qu’il manque le deuxième œil, il voit une île où l’œil se trouve. Il trône au milieu d’un temple en ruine dans une jungle profonde. Frère Miro revient bientôt à lui.

Le nouveau prophète

Le Prophète annonce au frère Miro qu’il est désormais le nouveau prophète. L’hironem annonce qu’il va se retirer. Dimitri Decados essaye de le convaincre de venir se reposer au château. Il faut l’intervention du nouveau prophète pour le convaincre. Kaag a l’air résigné. Il se doute de ce qui l’attend. Les gardes du corps de l’ancien prophète et les fidèles ont l’air très enthousiastes, beaucoup plus que Frère Miro lui-même. L’ancien prophète lui souffle qu’il faudra qu’il se fasse obéir du baron.

Rencontre à la frontière

Nos amis font prévenir le Sibanzi Iklo Anji Azgaan qu’ils disposent de l’hironem recherché. Ils sont bientôt reçus à la frontière. Ils y arrivent avec une petite escorte. L’ancien prophète se laisse faire et se tait. Entourés de guerriers Kiganzi armés de fusils, ils sont emmenés jusqu’au Sibanzi dans un bâtiment coloré au plafond haut. Le baron demande quel prix le Sibanzi compte lui octroyer. Ce dernier lui répond via son traducteur (qui parle moins bien Teyrien que lui) qui lui octroiera la moitié des taxes sur une agora située à la frontière. Les hironems défrichent, les humains construisent. Des fenix pleins les yeux, le baron accepte. Un guerrier sabre en main s’approche de l’ancien prophète. Ce dernier regarde droit dans les yeux Frère Miro et attend. Le guerrier lui coupe la tête qui roule sur le sol pavé. La suite du Baron quitte les lieux mais le Sibanzi retient Chett. Il lui propose d’être ses yeux et ses oreilles chez le Baron contre une réintégration dans la société hironem avec son rang. Chett décline.

L’arrivée de Fatima al-Malik

Le baron convoque Gush et Milla et envoie un message à Benji Arkat pour les associer à la nouvelle agora. Gush et Milla semblent circonspects. Alors que le baron et sa suite débriefent, l’intendant annonce l’arrivée d’un glisseur. C’est déjà Benji Arkat, non, c’est Fatima al-Malik qui déboule. Elle est furieuse de ne pas être accueillie avec un tapis rouge et des pétales de roses. Dimitri parvient à la calmer et l’emmène dans un tour de la baronnie en glisseur. Mais alors qu’il s’apprête à lui rendre hommage en pleine nature, sa langue fleurie fourche et Fatima est vexée.

A leur retour, l’envoyé de New Kingston est arrivé. Il semble moyennement enthousiaste, affirmant que les hironems n’ont pas grand-chose à offrir. Après l’intervention de Fatima, il repart en ayant promis d’apporter la réponse de la Grande Maître de la Ligue.

Rêves

La nuit est pleine de rêves.

Chakbok se voit à la tête d’une grande famille étendue sur Bannockburn, sa planète d’origine. Il règne sans partage mais ses poils sont tâchés de sang. Il ne parvient pas à les faire partir. Il se réveille, son odeur est forte comme s’il avait reçu une blessure. Il sent une présence dans sa chambre. Une ombre se cache derrière la vasque de la salle d’eau. Il tire. Le garde de faction entre et allume les lumières. Il n’y a rien.

Chett se voit cheminer vers la pyramide de l’Empereur-Dieu. La foule l’acclame, des femelles Kiganzi réclament un accouplement, sa mère en arme et en armure le regarde avec fierté. Mais soudain, on l’accuse de traîtrise. Les gens commencent à l’insulter. Un garde du corps de l’empereur-dieu le décapite. Sa tête roule et se retrouve en face de celle du Prophète. Le Prophète se moque un peu de lui : c’est dur hein d’être trahi ? Chett se réveille, il a du sang sur les mains. Il disparaît dès qu’il se rend à la salle d’eau.

Dimitri Decados se voit emmenant de la frontière des sacs pleins de fenix dans son glisseur. Il ouvre un gros sac empli de monnaie et s’apprête à brasser les pièces avec délectation. Mais le sac est empli d’intestins en décomposition et de vers. Ses mains sont tâchées. Il se réveille et hurle réveillant sa fiancée. Il se rend dans la salle d’eau. A son retour, Fatima le regarde bizarrement. Un visage de sang se détache sur son vêtement de nuit. C’est le visage du Sans Nom des tunnels ténébreux.

Frère Miro se retrouve dans la peau d’une femme ur-ukar. Elle sert contre elle un kraxi, ce couteau traditionnel des ur-ukar. Elle chemine dans des cavernes, au milieu de bâtiments constitués d’une matière fongique. Elle arrive devant un palais en synthébéton. Des gardes humains sont là, et se moque d’elle, la bonniche. L’un d’eux lui dit qu’il la baisera dans les chiottes à son retour. Elle pénètre dans une chambre. Un noble dort tranquillement. Elle lui plante son kr xi dans le coueur. Frère Miro ressent toute sa haine et son désir de vengeance. Il se réveille avec trois tâches de sang sur sa toge de nuit. Il demande à Alberto de lui changer. La nouvelle a les mêmes tâches.
Image

Début des travaux

Les travaux démarrent à la frontière. Le Sibanzi fait tomber les barbelés et les miradors sur une zone et commence à faire terrasser.

Recherches

Frère Miro se rend au monastère eskatonique des Terres Sauvages afin de faire quelques recherches. Il ne trouve absolument rien concernant le visage. Pour les ruines ur, il tombe sur un tome compilant des témoignages. Certains sont farfelus mais ils ont en commun le caractère surnaturel de l’expérience et pour beaucoup les visions ou prémonitions. Sur des livres de géographie, Frère Miro reconnaît l’île de la vision, c’est Malaca Nova sur Cadix. D’après le livre, les humains y sont retournés à l’état sauvage, ne parlant que par borborygmes et se délectant de chair humaine. Frère Miro retourne ensuite dans les tunnels ténébreux. Fatima l’accompagne. Elle a bien l’intention de toucher le visage. Les fidèles accueillent le Prophète dans la joie. Ils se rendent à la statue et Fatima touche la statue. Elle ressort de cette expérience changée. Ses paroles sont sibyllines et elle semble plus sombre.

La proposition de Gush


Gush propose à Chakbok d’enlever Milla pour la mettre dans un convoi de criminels envoyé par les recruteurs à Stigmate. Il part dans 3 jours. Chakbok trouve que la manœuvre est trop grossière. Gush est déçu.
Avatar de l’utilisateur
Arii Stef
Profond
Localisation : Auterive
Messages : 1077
Inscription : 26 août 2011, 12:33

Re: Résumé de la campagne "Le visage de Marbella"

19 mars 2022, 19:22

Résumé de notre partie du 18 mars

En route pour Malaca Nova

Fett le guerrier Hironem et Frère Miro le moine eskatonique sont dans un voilier cinglant vers l’île de Malaca Nova. Ils ont embarqué au port d’Elibyrge et c’est le seul navire qu’ils ont trouvé pour se rendre dans cette île isolée. Fatima al-Malik qui les accompagnait a en effet refusé de monter dans un bateau appartenant à un noble Li Halan, en l’occurrence le cousin du baron de Bertrand, Sung Yang Li Halan.
Le baron Dimitri Decados n’est pas avec eux, en effet, il est toujours obnubilé par son projet d’agora transfrontalière avec la péninsule de Baria et a préféré rester à Marbella. Il a autorisé ce voyage du bout des lèvres et Frère Miro a dû se tourner vers le père Jaime Perez pour le financer.

Les passagers

Fett et frère Miro ont pris une des 5 cabines réservées aux voyageurs fortunés. Ils découvrent au mess leurs voisins de chambrée ainsi que le capitaine.

Frère Jamon Iguas du temple avesti montre son visage brûlé et sa toge ignifugé avec fierté. Il vient aider le Père Jérôme qui dirige la mission orthodoxe qui tente d’évangéliser les sauvages de Malaca Nova. Cette mission est en butte à une attaque d’une alliance de tribus qui s’est procuré des armes à énergie.

Le Caporal Bonhomme de la Guilde des Recruteurs est présent pour les mêmes raisons. Il vient, accompagné de son régiment, apporter une aide militaire au frère Jérôme. Il le fait gracieusement, pour le salut de son âme.

Cela attire la réprobation de Pankar- Jo- Kar, un ukar de la guilde des Fouinards, qui rabroue ceux qui lui demandent les raisons de sa présence. Son arrivée à table provoque la colère du frère Jamon Iguas et il est obligé de quitter les lieux et de se faire servir dans sa chambre avec ses deux compères ur-ukar.

La dernière passagère en cabine est une jeune et frêle demoiselle dont la qualité des vêtements trahit le statut nobiliaire. Dame Estrella Van Gelder dit d’une petite voix qu’elle rejoint son oncle qui a un manoir sur l’île. Elle affirme qu’elle vient y aider son oncle mais que c’est en quelque sorte une punition de se retrouver dans un endroit si isolé. Elle porte un bouclier énergétique et une fine dague ouvragée.
Le Capitaine du voilier est le Capitaine « Omega » car il parle principalement par citations de l’évangile Oméga.

Les convives sont servis. Le cuisinier Blut leur a préparé une spécialité de sa région, les testicules de baleineau en gelée. A part Fett, les autres ne se régalent pas et le Caporal Bonhomme donne même discrètement son assiette au chien qui répond au nom de Kenny.
Frère Miro et Fett passent ensuite à la cantine des passagers de seconde classe, espérant que le repas y soit meilleur. Les mercenaires recruteurs ont sorti des bouteilles de rhum. Estrella Van Gelder attire l’œil d’un des mercenaires, Gabin. Fett le fait voler d’un coup de main alors que Gabin tente de s’asseoir à côté de la jeune noble. Le garde du corps Hironem décide ensuite de la ramener en cabine, il lui promet de commencer à l’entraîner dès le lendemain matin. Ils croisent les ur- ukars sur le pont. Pankar lui propose de se débarrasser de l’inquisiteur durant une nuit. Fett promet d’y réfléchir. L’hironem s’assoit ostensiblement devant la porte de la donzelle afin de décourager toute intrusion. A la cantine, Frère Miro enfile les verres de rhum sans sourciller. Gabin lui raconte comment il aimerait enfiler la petite noble. Frère Miro analyse que Gabin impute la mort de sa mère à un noble qui a réintroduit de dangereux prédateurs à proximité de son village et son désir pour Estrella correspond à une pulsion de vengeance vis-à-vis de la noblesse. Les autres pensent qu’il est juste un obsédé.

Image

En retournant à sa cabine, Frère Miro se rend compte que Frère Jamon Iguas espionne les moindres faits et gestes des ur-ukar. Quand l’inquisiteur rentre se coucher, ils en discutent. Frère Jamon Iguas affirme que les voies du Pancréateur lui ont révélé que les ur-ukar étaient à bord pour donner la mort. Il demande à Frère Miro de l’assister. L’eskatonique lui demande de patienter, utiliser le lance-flamme est trop dangereux à bord.

La première nuit à bord sa passe sans autre incident.

Empoisonnement

Lors du premier entraînement, Fett se rend compte que la petite se moque de lui et que ses maladresses sont feintes. C’est une redoutable combattante. Il garde ça pour lui et poursuit l’entraînement.

Lors du repas du soir, les convives reçoivent une autre spécialité locale, l’omelette aux larves de mouche. Alors qu’ils s’apprêtent à prendre leur courage à deux mains pour goûter le plat de Blut, le chien s’écroule. Ils ont tué Kenny !

Frère Jamon Iguas se lève furieux. Il veut fumer les ur-ukar. Frère Miro et Fett se renseignent, ils sont en train de manger l’omelette dans leur chambre, ils sont venus chercher leur part directement à la cuisine. Les deux compères se rendent dans la chambre des ur-ukar qui dévorent leur assiette. Ils leur conseillent de la régurgiter car Kenny est décédé. Les trois aliens s’exécutent rapidement. Fett qui connaît les poisons dissèque Kenny et remarque la langue boursouflée et noirâtre. Les ur-ukar n’ont aucune trace.

De son côté, Frère Miro interroge le cuisinier Blut puis le commis. Ils affirment qu’il a eu de la visite en cuisine : les ur-ukar, l’inquisiteur et la petite Estrella. Le témoignage du commis différant légèrement de celui du cuisinier, ce dernier devient suspect également aux yeux de Miro. Comme il est boiteux et qu’il louche (signes de trafic avec le malin), il l’est également pour l’inquisiteur. Frère Miro utilise un rituel dans la cuisine pour que le Pancréateur aiguise ses sens. Il détecte bien l’odeur particulière du poison. Il renifle les assiettes. L’une d’elles sent beaucoup plus le poison que les autres, la portion devait en être complètement imprégnée. Il se rend compte, totalement choqué, que c’est son assiette. Il est la cible de l’assassin !

Nouveau meurtre

Frère Miro et Fett décident d’interroger la trop gentille Estrella Van Gelder. Elle ne répond pas et sa porte est fermée à clé. Fett la défonce. Elle n’est pas là et son hublot est ouvert. Du côté des ur-ukar, l’un d’eux, le plus petit, manque à l’appel. Une fouille s’engage dans le navire avec la bénédiction du Capitaine Omega. Fett et Frère Miro se rendent à la cantine de seconde classe. Ils vérifient que les passagers n’ont pas été empoisonnés. Aucun signe ne permet de le croire. Mais Gabin manque à l’appel. Il a dit qu’il sortait pisser, mais il avait l’air très excité. Un cri retentit sur le pont. Gabin a été retrouvé mort, ses parties génitales ont été sectionnées et placées dans son orifice buccal.
Fett et Frère Miro retournent aux cabines dans l’espoir d’attraper Estrella Van Gelder pendant que les autres occupants des cabines s’occupent du corps de Gabin. Alors qu’ils sont seuls sur le pont, un ur-ukar arrive et tente de tuer Frère Miro. Un combat s’engage, l’ur-ukar finit en mauvaise posture mais Frère Miro est salement blessé et Fett en difficulté. Le combat permet malgré tout un dialogue. Nos amis apprennent que l’ur-ukar a été payé pour la tête du Frère Miro. Ce dernier utilise son pouvoir de Psychomancie de la Main du Pugiliste. Est-ce sa blessure ? La main du Pancréateur ? Ses basses pulsions ? La psychomancie se déchaîne, la nuit s’assombrit et l’ur-ukar explose, maculant de tissus corporels le moine et l’hironem. Une lumière irréelle éclaire le pont avec en son centre Frère Miro. Tout le monde le voit, les cheveux dressés sur la tête, ne semblant pas vouloir retomber. Le Moine et l’hironem se dirigent dans la cabine des ur-ukar. Les deux autres ur-ukar prétendent qu’ils ont rencontré l’autre sur le quai et qu’ils ne le connaissent pas vraiment.

Frère Jamon Iguas arrive. Fett parvient à le convaincre de ne pas exécuter les ur-ukar et frère Miro. Ils seront remis au Père Jérôme. Ils sont mis tous les trois aux fers pour le reste du voyage

Le reste du voyage est relativement calme. Mais Fett décide de s’expliquer avec Estrella. Celle-ci lui affirme qu’elle vient à Malaca Nova pour parfaire son entraînement martial. Elle change de sujet et lui propose de le débarrasser de l’inquisiteur. Comme il serait le principal suspect, elle lui suggère de rendre visite à Frère Miro en compagnie du Capitaine : un alibi en or, pendant qu’elle s’occupe de lui.
Alors que Fett discute avec Frère Miro dans la cale, il apprend qu’un énorme cabestan est tombé sur le pauvre inquisiteur.
Avatar de l’utilisateur
Arii Stef
Profond
Localisation : Auterive
Messages : 1077
Inscription : 26 août 2011, 12:33

Re: Résumé de la campagne "Le visage de Marbella"

18 avr. 2022, 21:56

Résumé de notre partie du 15 avril

A la Maison du Pancréateur

La mission du père Jérôme se trouve à l’embouchure d’un grand fleuve sur la rive sud. Des pontons permettent d’accoster. La mission se trouve un kilomètre plus au sud sur une légère surélévation. Elle est composée de 4 grands bâtiments et d’une église. Elle est entourée d’une palissade fortifiée. A l’extérieur se trouve un village assez important de natifs qui ont embrassé l’Orthodoxie et construit leur propre église. Les gens de la mission les appellent « boubiles », une contraction de « boulets » et « débiles ».

Fett est laissé libre mais Frère Miro et 2 ur-ukar partagent des cellules mitoyennes. Le procès est retardé, Frère Miro ayant cité le Baron Dimitri Decados et Alfredo son majordome comme témoins de moralité.

Arrivée du Baron

Le Baron est prévenu par un message sur le communicateur du château. La baronne Fatima al-Malik n’ayant pu trouver de transport pour Malaca Nova est revenu au château. Chakbok prétend qu’il peut pousser l’un des glisseurs pour traverser l’océan.

Le baron part donc conduit par Chakbok et accompagné de sa fiancée et d’Alfredo. Le glisseur parvient à traverser l’océan mais tombe en panne à l’arrivée à la mission, il est à sec. Ils osnt accueillis par Père Jérôme qui dirige la mission.

Père Jérôme n’est vêtu que d’une bure grossière et d’une ceinture de cordes. Devant le plaidoyer du Baron pour son confesseur, il indique que les témoignages sont clairs et qu’il faudra certainement à minima que Frère Miro et ses amis s’acquitte d’une pénitence, il y a tant à faire à la mission.

Il rencontre le Caporal Bonhomme de la Guilde des Recruteurs qui lui exprime son intérêt pour que le meurtrier de son homme, Gabin, soit appréhendé. Il accuse à mots voilés Fett.

Alfredo découvre le Kakava un alcool de fruit local.

Le Procès

Dame Estrella Van Gelder arrive tôt à la mission. Fett essaye de négocier qu’elle témoigne en faveur de Frère Miro et qu’elle les accompagne dans la mission d’escorte. Estrella indique qu’elle le fera si le Baron Dimitri lui demande comme une faveur.

Le procès se tient dans l’église de la mission. Père Jérôme et deux ecclésiastiques constituent le jury. Frère Miro est sale et sent mauvais. Les témoins passent à la barre. Le Baron Dimitri est appelé comme témoin de moralité. Il appui sur la sainteté de son confesseur et tire une larme de l’auditoire en parlant de la confession de son plus gros péché « à 7 ans, j’ai volé un bonbon à mon frère ». Il parvient même à réveiller le public de boubiles qui se met à scander « Sainte Flamme » dès que Frère Miro ouvre la bouche ou regarde dans leur direction.
Fett est également appelé à la barre mais son témoignage qui accuse l’ur-ukar d’avoir déclencher les effets « démoniaques » sur le bateau est confus et le public n’en retient rien.

Le Capitaine Bonhomme fait un témoignage assez neutre concernant Frère Miro et demande justice pour Gabin pointant du doigt les deux ur-ukar. Dame Estrella van Gelder innocente complètement Frère Miro. Alfredo bégaye, il est encore ivre.

Le Jury délibère 5 minutes et revient. Frère Miro est déclaré innocent d’antinomie et de psychomancie mais coupable d’hubris. Il devra faire une pénitence et escorter un ravitaillement pour la maison d’Amalthée située en amont du fleuve.

Les ur-ukar sont reconnus coupables d’antinomie et de tentatives de meurtre. Ils sont destitués de leur statut guildien et condamnés à mort sauf si quelqu’un se porte volontaire pour les prendre comme esclaves. Après une courte discussion durant laquelle les ur-ukar expriment leur courroux, le Baron Dimitri les prend pour esclave.

Départ pour la Maison d’Amalthée

Père Jérôme leur présente le convoi. 8 malakis, de gros reptiles placides (qui ne réagissent même pas à la présence de Frère Miro) sont chargés de caisses. Les accompagne une dizaine de natif avec pour chef Kamini. Ces derniers sont heureux d’accompagner le porteur de la Sainte Flamme (Frère Miro), ils décident de faire griller un pangolin en son honneur. C’est la coutume. Il lui donne le meilleur morceau, les intestins. C’est la coutume.

Le Baron Dimitri après avoir discuté avec Fett entreprend de parler avec Dame Estrella Van Gelder. Il lui soumet l’idée de lui céder la Baronnie de Bertrand si elle le débarrasse de son actuel possesseur et de sa fille. Dame Estrella ne dit pas non et accepte de les accompagner à la Maison d’Amalthée. Elle chevauche un malaki comme si elle l’avait toujours fait.

Le convoi se met enfin en route et chemine le long du fleuve. Dimitri a décidé de ne pas se mouiller les pieds et utilise le glisseur que Chakbok fait voler au-dessus du fleuve.

Le premier soir, le campement est monté. Les natifs sont très excités car le lendemain ils vont arriver au village de Romomo où les femmes sont très accueillantes et couchent avec les étrangers de passage. C’est le prétexte le lendemain matin à un autre barbecue de pangolins.

Romomo

L’approche de Romomo ne se passe pas comme prévu. Fett et Chakbok remarquent une odeur de brûler et l’absence des bruits de la jungle. Fett grimpe dans un arbre et aperçoit des fumées. Quand ils arrivent, ils constatent que le village a été attaqué et de nombreux natifs massacrés. Kamini et les autres boubiles sont consternés.

Nos amis trouvent des survivants dans la jungle et parviennent à les amadouer. Ils disent que des étrangers sont venus et ont massacré les gens. Ils décrivent le signe des recruteurs. La suite du Baron et les natifs s’entraident pour s’occuper des corps. La coutume veut qu’ils retournent au Fleuve. Quand ils y lancent les corps, ils voient des gros remous dans l’eau. Quelque chose dans l’eau boueuse s’est repu des défunts.

Les boubiles font griller des pangolins pour se consoler.

Le Baron propose un plan à trois à Estrella Van Gelder. Celle-ci lui répond en langue fleurie qu’elle n’accédera à sa demande que quand elle sera à la tête de la baronnie Li Halan.

Heureusement, le jour suivant, ils doivent arriver à Tamama, le village où l’on fait les meileurs pangolins grillés.

Tamama

La jungle est encore plus dense et il devient impossible au glisseur du baron de se poser ailleurs qu’au centre du village. Nos mais remarquent les fusils mitrailleurs en bandoulière des hommes du village. Ils sont reçus par la chef du village. Elle fume un gros cigare dans son hamac. Elle pèse au moins 120 kilos. Des pangolins sont mis à griller pour les invités. Le Baron Dimitri fait l’article sur Frère Miro indiquant que Zacharie lui parle, fait corroboré par Kamini. La chef répond qu’elle aussi reçoit des visions de la part de Zakaria, le chef des esprits de la Nature. Elle souhaite donc s’accoupler avec Frère Miro. Ce dernier parvient à lui déléguer Alfredo, plutôt content de sa besogne.

Image

Les visiteurs rejoignent le centre du village pour déguster les pangolins pendant qu’Alfredo besogne la chef qui exprime bruyamment son contentement. Fett et Chakbok remarquent que les locaux mangent peu voire pas du tout et que le pangolin est truffé d’un puissant somnifère. Les boubiles qui les accompagnent s’endorment, le baron est au plus mal mais résiste au sommeil. Des hommes en armes sortent bientôt de la jungle. Leur chef, l’athlétique Goriki, annonce à ceux qui restent éveillés qu’ils vont être emmenés en esclavage. Elle se prétend inspirée par Lekiti, l'esprit de la guerre.
Avatar de l’utilisateur
Arii Stef
Profond
Localisation : Auterive
Messages : 1077
Inscription : 26 août 2011, 12:33

Re: Résumé de la campagne "Le visage de Marbella"

15 mai 2022, 20:46

Résumé de notre partie du 13/05

La libération

Nos amis sont désarmés et délestés de leur bouclier énergétique. La troupe de Goriki partage les vivres et les médicaments avec les villageois de Tamama. Ils sont amenés dans la jungle par la troupe de Goriki. Frère Miro tout comme la plupart des boubiles qui les accompagnaient sont encore inconscients et sont attachés à des traîneaux tractés par des maliki. Fett chemine seul, les boubiles de Goriki l’évitent. Chakbok attire la curiosité et l’amusement. Le Baron est très surveillé.

C’est la nuit et Chett a l’impression qu’il s’est écarté du convoi et que plus personne ne le voit. En fait, deux boubiles l’attendent à couvert, l’un armé d’un fusil d’assaut et de lunettes de tir nocturne. Chett leur fonce dessus en bondissant d’arbre en arbre. Les boubiles tirent une fois et considérant l’approche de l’Hironem comme quasiment surnaturelle, ils fuient en criant laissant le fusil et la lunette sur place.
Pendant ce temps, Frère Miro se réveille avec de la fiente de Malaki sur le visage. Il commence à se plaindre qu’il maltraite un envoyé du Prophète. Tari, un lieutenant de Goriki, se moque de lui, s’il est un envoyé du prophète, qu’il fasse un miracle. Les cheveux de Frère Miro se dresse et Tari commence à léviter. Les boubiles s’exclament et beaucoup s’agenouillent. Mais le Baron en rajoute et tous commencent à penser qu’ils sont des démons. Goriki arrive et commence à gueuler. Chett embusqué tire et explose la tête de la cheffe des sauvages. Les boubiles de Goriki fuient tous dans la jungle mais nos amis blessent et retiennent Tari.

Ce dernier explique que les armes viennent d’un bunker que les boubiles essayent de dégager complètement. C’est pour ça qu’ils ont besoin d’esclaves. Le bunker se situe en haut d’une montagne. Sur ses portes figurent les armes de la maison Gloucester, la maison disparue qui était les suzerains des Décados.

L’attaque de Tamama

La suite du Baron fait demi-tour et approche de Tamama, les boubiles restent à l’arrière. Fett décide de partir en éclaireur. Il est aperçu par l’un des gardes du village qui tire une salve de son fusil mitrailleur. Par discrétion Fett n’avait pas mis son bouclier énergétique, il reçoit la balle en pleine épaule et salement sonné. Frère Miro se précipite pour le sauver. Les ur-ukar, le Baron, Fatima et Chakbok approche en restant à couvert et tirent sur les boubiles. Ces derniers ameutent le reste du village et une vingtaine de tireurs en position de combat répondent bientôt aux tirs de nos amis.

Chakbok et les deux ur-ukar contournent le village discrètement pour trouver le glisseur. Il le trouve entre le village et le fleuve planté dans le sol. Les boubiles ont fait mumuse avec. Chakbok l’inspecte rapidement : il est en état de voler mais non sans risque. Il le fait léviter, un des ur-ukars prend la mitrailleuse lourde du véhicule et l’autre se positionne avec un fusil d’assaut sur le bord. Chakbok parvient à amener le glisseur au-dessus du village. Il fait des étincelles et des lumières étranges. Les ur-ukar arrosent tout ce qui bouge. Les boubiles fuient vers la jungle. Nos amis s’emparent du village.

Ils y trouvent la chef du village profondément endormie et impossible à réveiller, des chargeurs de munition de 10 mm et des caisses en plastique aux armes de la maison disparue des Gloucester. Aucune trace d’Alfredo ! Chakbok répare le glisseur. Ils décident de quitter les lieux sans tarder malgré l’heure avancée de la nuit et de reprendre la remontée du fleuve.

Le long du fleuve

Nos amis et les ur-ukar occupent le glisseur alors que les boubiles cheminent le long du fleuve avec les malaki. Frère Miro emprunte la lunette de vision nocturne de Chett et scrute les rives. Il aperçoit que le convoi est suivi par une horde de prédateurs de la taille d’un chien. Il aperçoit aussi une étrange forme qui pourrait être un groupe d’humains. Il demande à Chakbok de s’approcher et découvre Estrella et Alfredo en train de copuler dans la jungle.

Le glisseur se dirige ensuite vers les prédateurs et les mitraillent pour les faire fuir. Le trajet dure encore deux jours. Chett demande des précisions à des fins professionnels sur les raisons qui l’ont poussé à s’accoupler à Alfredo. Fatima balance Tari du glisseur accroché à une corde afin d’observer ce qu’il y a dans le fleuve. Dès qu’il a les jambes dans l’eau, il se les fait sectionner et décède rapidement sans que nos amis parviennent à discerner le prédateur.

Le fleuve se rétrécit et la suite ne rencontre aucune âme pensante. Ils arrivent en vue de la mission.

La mission d’Amalthée

La mission est presque vide, il n’y a que quelques boubiles. Ils affirment que frère Jean et les autres amalthéens ont été emportés par Goriki.

Image

Ils mettent la chef de Tamama à la cuisine. Alfredo tente de fabriquer un alambic, il lui exploseà la figure. Chakbok le répare en deux temps trois mouvements et peut déguster l’alcool.

La suite du Baron décide de se reposer deux jours et de soigner les blessés, notamment Chett. Une nuit, Chakbok repère deux hommes armés qui les observent dans la jungle. Il réveille le baron et avec un petit groupe, ils tentent d’embusquer les deux hommes. Ils sont malheureusement repérés et tentent de les pister avec les lunettes de vision nocturne. Chakbok sent une charogne, mais autour, la lunette révèle de nombreux prédateurs.

A l’autre bout de la mission, ils entendent des coups de feu. C’était une diversion. Ils reviennent à grandes enjambées. Une fusillade prolongée éclate et nos amis parviennent à mettre hors de combat les assaillants. Ce sont des hommes de Goriki. Après avoir interrogé les blessés, le Baron les fait achever.

La forteresse

Le groupe reprend sa remontée du fleuve. Le glisseur est laissé à la mission. La jungle est omniprésente. Ils aperçoivent bientôt un sommet dénudé avec des cabanes. Ils s’engagent dans la jungle. Kamini parvient à trouver une vallée qui mène au pied du mont. Ils aperçoivent un mirador en bois et observe une relève. Ils sont décidés à passer à l’attaque en milieu d’après-midi, l’heure de la sieste.
Avatar de l’utilisateur
Arii Stef
Profond
Localisation : Auterive
Messages : 1077
Inscription : 26 août 2011, 12:33

Re: Résumé de la campagne "Le visage de Marbella"

13 juin 2022, 12:08

Résumé de notre partie du 10/06

Fiasco 1

Le Baron envoie Estrella exécuter les 3 gardes qui font la sieste dans le Mirador. Elle revient d’humeur chafouine. Elle a dû assassiner un boubile qui portait un T-shirt Hello Mimi, un c&lèbre spectacle de lanterne magique pour enfants. Chett tente une infiltration dans la zone défrichée par les rebelles Boubiles et leurs esclaves. Malheureusement, il est très vite repéré par les rebelles qui occupe le sommet de la montagne. S’y trouvent des baraquements sommaires et des installations en synthébéton creusé dans la montagne. Les rebelles ouvrent le feu sur le « démon », son bouclier arrête deux balles mais une troisième l’atteint. Il est sérieusement blessé et est obligé de se traîner vers Frère Miro qui lui administre un medpack. Une fusillade s’engage et les rebelles descendent prudemment.

Le Baron décide d’effectuer une retraite dans la jungle pour emmener les boubiles rebelles vers une embuscade. Mais il choisit mal son site et les deux parties se retrouvent à faible distance sans que les rebelles soient surpris. L’affrontement tourne au désavantage de la suite du baron. Frère Miro cerche à impressionner les assaillants boubiles pendant qu’Estrella les prend à revers. Mais rien n’y fait, ses cheveux se soulèvent légèrement mais aucun effet ne se produit. Le Baron annule tout et ordonne la retraite dans la jungle. La suite finit par semer les rebelles et établir un camp pour la nuit. Aucun feu n'est fait.

Estrella et Fatima semblent fâchées des décisions de Dimitri et lui font la gueule. Les Boubiles qui accompagnent la suite se lamentent de plusieurs pertes et notamment d’un certain Kundik. Le Baron Dimitri fait un discours en son honneur, louant son courage. Les boubiles sont impressionnées. Finalement, Kundik était un saint, un véritable serviteur de Zacharie, mort en martyr.

La nuit est marquée par une attaque d’un Tchavini, une sorte de serpent démuni d’yeux et suceur de sang. Chakbok l’abat avant qu’il ne saute sur un boubile qui dort. Les boubiles indiquent qu’ils vivent en groupe. La suite marche une heure pour échapper aux congénères de l’assaillant. Le lendemain, le baron Dimitri ordonne le retour à la mission.

Fiasco 2

Le retour à la mission est morose. Les boubiles commencent à forger la légende de Kundik, lui attribuant des miracles, comme la création de la recette du Pangolin à la menthe. Le sommet de la montagne étant complètement défriché, la suite décide une nouvelle attaque mais en utilisant le glisseur cette fois.

Le baron Dimitri, Chett et Frère Miro prennent place dans le glisseur piloté par Chakbok. Il leur faut quelques heures pour se retrouver sur la montagne. Dimitri prépare un discours pour Chett afin qu’il intimide les Boubiles. Est-ce sa voix, son ton ou le fait qu’il menaçât la population de pangolin, la tentative d’intimidation n’a pas les effets espérés. Les boubiles rebelles sont morts de rire et pensent à une visite d’une troupe de comique.

Le claquement répétitif de la mitrailleuse du glisseur met fin à cette méprise et les rebelles répliquent. Le baron Dimitri s’occupe de la mitrailleuse, Chett tire, Frère Miro donne des baffes par psychomancie et Chakbok zigzague entre les balles. Les rebelles prennent l’avantage et la suite se retrouve obligée de fuir.

Retour gagnant

Dimitri décide de laisser se reposer ses troupes et de permettre à son meilleur tireur, Chett, de récupérer de ses blessures. Des rebelles ont été vus à plusieurs reprises à observer la mission. Il est temps d’agir. Au bout d’une semaine, il retourne en glisseur sur le site de l’ancienne base militaire Gloucester. L’attaque est éclair et par chance, Chett élimine le chef des rebelles d’une rafale dans la tête. Les autres fuient dans la jungle et la suite du baron peut bientôt libérer les esclaves dont le père qui dirige la mission.

Le baron et sa suite commencent à explorer les lieux. Les portes du complexe porte la marque de la Maison Gloucester. Les rebelles sont parvenus à dégager des salles où sont entreposés des armes et des équipements de fantassins, anciens mais parfaitement fonctionnels. Les boubiles se sont heurtés ensuite à des portes de sécurité que Chakbok parvient à ouvrir. Ils découvrent une base de lancement de missile. Les machines pensantes sont éteintes mais paraissent en bon état. Ils décident de les allumer. Chakbok enclenche les machines pensantes. Il découvre que les munitions des missiles sont des armes bactériologues destinées à éradiquer les Hironems mais suffisamment toxiques pour détruire Cadix.

Chett reste sur place avec les boubiles pour sécuriser les lieux. Le Baron rentre à la mission, cette fois en vainqueur. Dimitri retrouve la couche de Fatima et il obtient pour une nuit un plan à trois avec Estrella. Frère Miro a donné à Alfredo l’instruction de filmer la scène afin de se divertir quand il sera de retour dans son monastère. Mais le baron le repère et il exige le lendemain la destruction des enregistrements.

L’Œil

Le Baron a annoncé son intention de quitter Nova Malaca pour aller chercher l’aide de la Maison. Il ne se sent pas capable de protéger ou d’utiliser à son profit l’arsenal trouvé. Il interdit à Frère Miro de s’occuper de sa quête personnelle, mais c’est Fatima al-Malik qui le réveille la nuit précédent le départ programmé par Dimitri. Elle s’empare du glisseur et avec le prêtre eskatonique file vers le temple abandonné dont tous les deux ont eu la vision.

Ils parviennent au beau milieu d’une jungle épaisse à un temple en ruine. Guidés par leur vision, ils parviennent rapidement à une chambre souterraine intacte où trône le deuxième œil. Son contact leur donne une nouvelle vision incluant celle de la statue du complexe immergée de la baronnie de Marbella.

Ils sont dans une transe partagée et ne rentrent à la mission avec l’œil que dans la journée. Dimitri n’ose rien dire et ils décollent vers La Maison d’Amalthée où ils peuvent recharger le glisseur pour la périlleuse traversée de l’Océan.

Le départ pour Elibyrge

Chakbok parvient à amener le baron et la baronne à la capitale planétaire. Dimitri demande à Katarina Decados de l’introduire auprès de l’Archevêque Harisson appointé comme dirigeant planétaire par Salandra Decados en son absence. Il s’ouvre à elle de leur découverte et des armes très dangereuses qu’ils ont trouvées.

Image

Il obtient rapidement une entrevue. L’archevêque lui promet l’envoi de troupes pour sécuriser les lieux et traiter le problème.

Chett le bâtisseur et les boubiles


Pendant ce temps sur le site, Chett souhaite organiser la défense du site afin de pouvoir repousser un retour des rebelles ou d’une force tierce que nos amis pensent à l’œuvre derrière la rébellion. Malheureusement, Chett ne parvient à faire travailler vite les boubiles et ses rêves de fortifications et de pièges se heurtent à la coutume des autochtones : sieste, pangolin grillé pour les grandes occasions et vénération de leur nouveau saint, Saint Kundik. Le pauvre Hironem est à deux doigts de devenir fou.

C’est encore pire quand un boubile de garde vient le prévenir qu’un glisseur s’est pointé et à survoler la zone. Le garde a fait au plus vite : 45 minutes pour faire les 500 mètres qui le sépare du complexe.

La longue attente

Le Baron Dimitri, la Baronne Fatima et Chakbok sont de retour sur l’île de Nova Malaca. Une longue attente débute. Le Baron parvient à mobiliser et organiser un peu plus les autochtones et Chett a la satisfaction de voir avancer les travaux.
Mais nos amis ne s’aperçoivent pas que 3 boubiles manquent à l’appel et qu’ils ont été surveillés par les derniers survivants hironems de l’île.

L’évêque Harisson a envoyé deux régiments des troupes planétaires Décados et quelques membres de Genetech mais ils cheminent en voiliers. Ils arrivent au bout de 3 semaines d’une longue attente à la mission « La Main d’Amalthée ». Ils investissent le complexe militaire Gloucester. Ils emportent quelques chargements volumineux puis finissent par placer de puissants explosifs et détruisent le complexe.
Dimitri et sa suite reprennent le voilier avec eux vers la capitale, ne voulant pas prendre le risque d’une nouvelle traversée en glisseur.

La récompense

L’archevêque reçoit le Baron et sa suite en grande pompe au dernier étage de l’immense et fine tour qui domine Elibyrge. Il occupe le trône de Salandra Decados et est entouré de plusieurs Kosaques. Il offre au Baron une relique, le métatarse de Sainte Miya. Il indique au Baron qu’il ferait bien de rentrer rapidement dans sa baronnie, l’évêque Boromir l’a averti de difficultés sur place. Il lui fait don également d’un glisseur.
Avatar de l’utilisateur
Arii Stef
Profond
Localisation : Auterive
Messages : 1077
Inscription : 26 août 2011, 12:33

Re: Résumé de la campagne "Le visage de Marbella"

04 sept. 2022, 21:53

Résumé de notre partie du 2 septembre 2022

La vendetta

Alors que le Baron quitte la salle du trône où il vient de rencontrer l’archevêque Harrisson, un personnage portant une tenue verte et noire assez étrange s’approche. Il s’agit d’un membre de l’agence des juristes, un corps de la maison Decados en charge d’arbitrer les vendettas entre membres de la maison. Il informe le Baron Dimitri que le baronnet Stefanos Decados lui déclare une vendetta et lui propose les règles traditionnelles (pas d’atteinte aux biens et à la Maison, atteintes aux personnes limitées à la suite). Le Baron accepte et renvoie l’impudent.

Rajkur, un des deux ur-ukar à son service, Frère Miro et Chett se demande immédiatement s’ils font partie de la suite. Le Baron suspectant un coup fourré décide d’envoyer ces derniers à la Baronnie afin d’évaluer la situation. Lui-même va réunir ses soutiens et connaissances à Elibyrge afin de collecter des informations et localiser le baronnet Stefanos.

L’attaque

Chakbok vérifie le glisseur prêté par l’archevêque. C’est un modèle rapide, légèrement blindé, en parfait état.

Le glisseur quitte le la tour du Palais Planétaire et parvient en quelques heures dans la baronnie de Marbella. La suite du baron aperçoit deux glisseurs. Ils ont la livrée de la Baronnie. Une conversation s’engage via la radio de bord. Les soldats font semblant de ne pas bien entendre les occupants du glisseur piloté par Chakbok. Les deux glisseurs semblent en position d’attaque. Chakbok choisit la fuite, il profite de la vitesse de son appareil et slalome entre les bâtiments en ruine, couverts de végétation. Il largue rapidement un des glisseurs mais l’autre lui colle au train et lui tire dessus. Chakbok touche par deux fois des obstacles, envoyant les occupants du glisseur s’écraser contre les vitres de l’habitacle. Heureusement, les poursuivants finissent par faire une fausse manœuvre et s’éclate dans un ancien immeuble.

Chakbok cache le glisseur dans un immeuble éventré. Il est très abîmé et il lui faut jusqu’à la tombée de la nuit pour le réparer.

Le campement

La suite du baron décide de chercher le glisseur accidenté et volant prudemment à très basse altitude. Il découvre le lieu et se pose. Des lumières entourent le véhicule accidenté. Chett monte dans un immeuble pour observer. Il aperçoit des mécanos s’affairant à réparer le glisseur de la baronnie et 6 gardes. 2 gardes armés de fusil à lunettes nocturnes se sont postés en haut de l’immeuble où s’est écrasé le glisseur. Les mécanos sont protégés par 4 gardes armés de blasters. Tous semblent avoir perçu quelque chose et regardent dans la direction du glisseur de la suite. L’immeuble où est monté Chett les sépare de la vue.

La suite du baron décide d’abord de tenter d’intercepter leurs communications radios. Chett y parvient. Les soldats ont ordre de tirer sur les occupants du glisseur, une sombre histoire de faux baron accompagne cet ordre. Frère Miro puis Chakbok et Chett communique avec eux, ils comprennent que le chef de la garde, Joe Marler, leur a dit que le baron avait été enlevé et que les membres de sa suite essayaient de faire passer un usurpateur (Stefanos Decados) pour le vrai baron. Les soldats ne démordent pas de cette histoire et nos amis sont incapables de les convaincre que ce sont des fadaises.

La Suite du baron décide d’attaquer. Chett se positionne en hauteur pendant que les autres approchent discrètement des soldats. L’assaut tourne vite à la catastrophe. Chett est relativement maladroit mais surtout Chakbok fait du bruit dans son approche. Chakbok, Rajkur et Frère Miro sont canardés. Frère Miro s’écroule, blessé à deux reprises.

La suite du Baron se replie et quitte les lieux. Chett puis Rajkur tente de réanimer le moine eskatonique, en vain. Il rejoint la Sainte-Flamme. Chakbok vole vers le monastère où ils sont reçus par le Père Jaime Perez qui ne peut que constater le décès de son moine.

Au monastère

Des funérailles sont célébrées et le Père Perez envoie l’un de ses moines quérir l’évêque Boromir. Celui-ci parvient quelques jours après à cheval. Il explique que le chef de la garde, Joe Marler, a pris le pouvoir au château, prétextant que le baron a été enlevé. Il a reçu au préalable un étrange émissaire qui avait l’air d’un clochard. La suite décide de retourner à la capitale chercher le baron.
Avatar de l’utilisateur
Arii Stef
Profond
Localisation : Auterive
Messages : 1077
Inscription : 26 août 2011, 12:33

Re: Résumé de la campagne "Le visage de Marbella"

01 nov. 2022, 21:00

Résumé de notre séance du 28/10

Sœur Sofia, une chapelaine de l’Ordre du Sanctuaire Eternel (généralement appelé Amalthéen), s’est présentée un jour au monastère eskatonique des terres sauvages. C’est le monastère où sont actuellement réfugiés la suite du baron Dimitri Decados. Père Jaime Perez l’incite à prendre Alfredo à son service. Elle accepte si l’ancien majordome de feu Frère Miro est également d’accord.

Baron apprend par le message de Père Boromir ce qui est arrivé à sa suite. Il prend quelques dispositions à Elibyrge : collecte d’informations juridiques, contact de Katarina Decados,… Ce n’est pas très concluant mais il apprend néanmoins que Stefanos Decados a un oncle qui a un fief sur le continent. Fatima al-Malik, sa promise, se fait prêter un motoglisseur rapide et ils se rendent au Monastère.

Départ pour le cœur de la baronnie

Chakbok confie sa « fille » boubile au Monastère. La suite prend le glisseur confié par l’Archevêque Harrisson et entre dans la baronnie de Marbella. L’objectif est de s’approcher suffisamment pour pouvoir communiquer avec Joe Marler avec la radio de bord. Malheureusement, ils sont interceptés du côté de Central Park. Les glisseurs qui arborent les armes du baron semblent avoir des intentions belliqueuses. Chakbok parvient à les semer dans la jungle urbaine. Ils se rapprochent du château et de la cathédrale et décident de se cacher jusqu’à la nuit. Ils trouvent un immeuble éventré où ils se posent. Une famille de vilains sort de l’étage inférieur. Ils offrent l’hospitalité et reconnaissent le baron pour ce qu’il est : leur seigneur.

Image

Alfredo sort de l’immeuble pour tenter de repérer d’éventuels poursuivants. Il remarque deux groupes de fantassins et un glisseur qui quadrille la zone. Chett monte sur le toit pour suivre leur mouvement. C’est lui qui se fait repérer. La suite décide de quitter précipitamment les lieux à bord du glisseur. Sœur Sofia manque de peu de rater le décollage, elle est tractée à bord par Rajkur et Alfredo. Le glisseur fonce vers la Cathédrale.

Image

Bataille de la Cathédrale

Les ruines de la Cathédrale de Marbella sont juchées sur une colline qui surplombe l’océan et les ruines urbaines. Quelques échafaudages ça et là et des tables de classe protégées par des bâches témoignent des efforts de l’évêque Boromir pour rénover les lieux. Il est d’ailleurs présent entouré de quelques enfants. Il est stupéfait de voir le Baron et sa suite. Quelques minutes après, les glisseurs de la Baronnie arrivent, crachant leurs soldats et Joe Marler.

Joe Marler exige la reddition du faux Baron Dimitri Decados. Le baron remarque de nombreux nouveaux soldats.

Dimitri prend la parole pour réaffirmer qu’il est bien le Baron et prend à témoin l’évêque. Il est aidé par Alfredo et Chakbok. Joe Marler prend à son tour la parole pour motiver sa troupe, c’est une catastrophe : les soldats se rendent compte qu’ils vont se mettre à dos aussi bien les Decados que l’Eglise. L’un d’eux abat Joe Marler. Sœur Sofia utilise le pouvoir de Sainte Amalthée pour le guérir.

Séance de Torture

Le Baron et sa suite rentrent triomphant au château. Joe Marler et son second sont amenés dans les cachots pour une petite séance de torture. Le Baron fait nettoyer sa chambre que Joe a occupé. Sœur Sofia refuse la cellule de Frère Miro.

Sous les coups de Rajkur et Fatima, Joe Marler indique qu’il avait des contacts radios avec un mécène à New Kingston et qu’il espérait prendre la place du baron. Ce dernier est notoirement incompétent et stupide, comme sa tante. Il menace : il est un membre important de la Guilde des Recruteurs en mission, sa mort sera vengée par le Ligue Marchande.

Opérateur radio

Chakbok rattrape l’opérateur radio qui était en train de fuir. Il n’est nul besoin de le torturer, il raconte toutes les conversations entre Joe et son interlocuteur à New Kingston. C’est quelqu’un d’important à la Ligue Marchande mais il ne peut rien dire de plus. Le Baron lui laisse le choix entre une mort rapide et l’esclavage. L’opérateur accepte l’esclavage.

Les Guildes

Chett va au magasin des recruteurs où il trouve Gush. Gush est effrayé mais combattif. Il dément avoir fourni des soldats à Joe Marler et avoir participé au complot. Il accuse la branche de New Kingston et Mila : la preuve, il n’a pas touché sa com’.

Chett se rend au bordel des fouinards. Mila le reçoit bien. Elle charge Gush et demande l’exclusivité pour les contrats du château.
Avatar de l’utilisateur
Arii Stef
Profond
Localisation : Auterive
Messages : 1077
Inscription : 26 août 2011, 12:33

Re: Résumé de la campagne "Le visage de Marbella"

27 nov. 2022, 18:44

Résumé de notre partie du 25/11

Le baron, Fatima al-Malik et les membres de la suite reprennent leur marque au château. Alfredo est nommé chef de la domesticité. Chett trouve la famille de l’opérateur radio, Ben, et les installe dans un appartement au château. Il est tellement prévenant que la famille se persuade qu’ils vont bientôt être exécutés.

Les tunnels ténébreux

Il est temps de remettre l’œil trouvé dans les jungles de Malaca Nova à sa place. Nos amis retrouvent les Tunnels ténébreux où est réfugié la secte syncrétique. Les membres hironems et humains ne sont pas informés de la mort de leur prophète et en sont peinés. Mais leur peine est allégée quand ils constatent que Fatima al-Malik ramène l’œil. Ils se rendent devant l’étrange tête sculptée. Le Baron est réticent que sa promise replace l’œil. Sœur Sophia se porte volontaire.

Elle place l’œil sans difficulté comme s’il était aspiré par le visage de pierre. Son esprit est arraché de son corps et est propulsé à travers l’immensité de l’espace et du temps. Il se retrouve bientôt dans une autre dimension, une dimension de terreurs, d’effroi et de ténèbres où vivent des entités démoniaques. Elle est bientôt accolée à une immense créature démoniaque, son esprit a du mal à supporter la terreur pure ressentie par son esprit à proximité de cette entité. Cette dernière se déplace à une vitesse démente vers un objet qui l’attire, c’est une planète. Cette planète est rapidement balayée par la vision, Sœur Sophia la reconnaît, il s’agit de Nulpart, célèbre pour sa gargouille. La créature avale la planète puis emprunte le portail de saut. C’est au tour d’autres planètes d’être dévorées de la même façon. La vision quitte ensuite l’entité et revient sur Nulpart. Sœur Sophia y voit une tour dans des montagnes désertiques, puis un champ de batailles rouge du sang des victimes.

Dans la caverne, des membres du culte s’agenouillent les yeux révulsés et psalmodient dans un langue étrange ressemblant étrangement à une forme archaïque de l’ur-obun. Fatima rejoint Sœur Sophie et met ses mains sur le visage. Elle subit la même épreuve que Sœur Sophia.

Sœur Sophia et Fatima reviennent à elles. Elles comprennent pendant quelques instants les paroles des membres du culte : « les démons arrivent, c’est l’apocalypse, la fin de toute chose ! ». Elles racontent leur vision. Le baron permet à un membre du culte de toucher le visage. Il hurle et après avoir subi la vision se suicide. Chett tente quand même, il obtient surtout des visions de Nulpart, mais reste secoué en revenant à lui. Fatima en conclue qu’il faut se rendre à Nulpart pour empêcher la vision de se produire.

Les préparatifs

La suite est de retour au château. Le Baron accepte de financer le voyage sur Nulpart mais il veut au préalable se marier. Les futurs époux fixent la date : dans 2 mois. Chacun s’active aux préparatifs.

Chakbok et Calamity se rendent à New Kingston avec pour mission d’enquêter sur les commanditaires du coup de force de Joe Marler. Ils rencontrent d’abord Frédéric, l’opérateur radio, qui semble amoureux de Calamity. Chakbok et Calamity se font inviter dans des soirées de la classe moyenne de Kingston. Cela leur permet de récolter des ragots. L’homme qui a financé Joe Marler et qui reçoit Stefanos Decados semble être le chef local de la Guilde des Recruteurs, Peter Small. Calamity reçoit l’ordre du baron de négocier avec sa concurrente de la guilde des Fouinards, la tête de Stefanos Decados contre l’exclusivité des achats du château de Marbella pour les Fouinards. Dans le bureau de la 74ème étage de la Tour Alexius qui domine l’océan, la parraine locale donne son accord à la négociatrice du baron.

Image

Sœur Sophia aide l’évêque Boromir à préparer les ruines de la Cathédrale pour recevoir la célébration du mariage. Elle vient également assister le Baron à négocier la venue de l’archevêque Harrison.

Alfredo s’occupe tant bien que mal de l’organisation de la fête de mariage au château. Il s’intéresse surtout à la carte des alcools proposés. Il se rend au monastère eskatonique pour rendre hommage à son ancien maître et pour faire quelques recherches à la bibliothèque du monastère sur les statues Annunaki et Nulpart. Il ne lit que des interprétations contradictoires sur les statues. En revanche, il apprend l’histoire de Nulpart. Cette planète était une puissance agricole et technologique prospère pendant la Seconde République. Lors de l’effondrement, les forces républicaines voyant le sort des armes avantager les forces d’invasion de la famille Alecto, décida de former le portail de saut. Quand il fut rouvert trois siècles plus tard, la planète était devenu un désert, elle avait perdu 90% de sa population, les survivants nomades n’ayant aucune explication sur ce qui était arrivé. La fameuse gargouille était toujours là.

Le Baron Dimitri s’active pour que tout le gratin soit présent en sus des deux familles. Il veut un mariage à 2500 personnes. Il parvient à avoir l’archevêque Harrison, sa cousine Katarina Decados et bien d’autres, mais il vide les caisses pour cela. Ses propres parents ne se déplacent pas sans être financés par leur fils.

Rajkur se rend à New Kingston afin de rechercher des informations sur les statues Annunaki. Il rencontre quelques membres de la petite communauté ur-Obun étonnés qu’un ur-Ukar veuille les rencontrer. Ils comparent ces statues à des outils, des technologies laissés là par les anciens. Elles n’ont pas de volonté propre, elle démultiplie les capacités psychiques et donne la possibilité de voir à travers le temps et l’espace.

Chett a une obsession : retrouver l’opérateur radio et sa famille avant que Gerald le nouveau capitaine de la garde ne tombe dessus et les exécute. Il les trouve effectivement, refugiés dans un immeuble en ruine de la zone sauvage. Il parvient à les convaincre qu’ils ne risquaient rien et les ramènent au château. Il plaide en leur faveur vis-à-vis du Baron. Le Baron accepte mais reste très contrarié d’avoir dû paraître magnanime, il condamne Chett à s’occuper des lieux d’aisance pendant son mariage.

Le mariage

Les invités arrivent de toute la planète, d’Ishtakr et de Severus. Le château bruisse de la foule assemblée. Si la cérémonie à la cathédrale se passe admirablement bien, les festivités au château sont plutôt chaotiques en termes d’organisation mais cela convient à tout le monde. Le Baron reçoit un beau cadeau : une main cryogénisé, tout le monde fait mine de croire que c'est une oeuvre d'art. C'est la main droite de Stefanos Decados. Euphélie Li Halan a entendu parler des exploits sexuels d’Alfredo et elle l’attrape en fin de soirée. Elle constatera que sa réputation n’est pas usurpée. Estrella Van Gelder propose au Baron de s’occuper de sa baronnie en son absence, il accepte. Mila a fourni suffisamment de prostitués et de drogue de tous types pour les goûts des invités. Une orgie chaotique de 2500 personnes laissera à coup sûr de bons souvenirs.

Image

Le voyage

Dès le lendemain du mariage, nos amis se rendent au Spatioport d’Elybirge et empruntent un vol spatial vers Ishtakr qui n’est qu’à deux sauts de Cadix. C’est un vaisseau de commerce assez luxueux qui les emmène. Il change de vaisseau à la base spatiale du portail d’Ishtakr. C’est une vraie poubelle spatiale où la majorité des occupants sont des soldats de première ligne envoyés à Stigmate.

Chakbok rencontre sur le deuxième vaisseau un congénère, Mok bi-Mok, qui lui a rejoint la Guilde des Auriges en tant que mécanicien. Ils parcourent ensemble les coursives de la poubelle de l’espace et parlent du pays. Mais ils découvrent bientôt qu’ils sont de deux clans totalement opposés, les Beren-an et les Taktok. L’éthique Gannock voudrait qu’ils s’opposent violemment, ils se contentent de cesser de se parler.

Sur le premier vol, Calamity se retrouve avec son ex, Rikki Jaber, qui l’avait laissé tomber alors que l’épave qu’ils exploraient était attaquée. Rikki la baratine sur les circonstances de sa fuite, lui dit qu’il l’aime toujours, qu’il pense à elle tout le temps. Elle se laisse convaincre et remet le couvert. Il lui promet de l’accompagner à Nulpart. Il lui vend des parts dans une société. Mais au moment d’embarquer pour Nulpart, Rikki est introuvable. Elle s’est fait avoir une fois de plus.

Sœur Sophia fait la connaissance d’un médecin Alfred Pastor. Elle s’intéresse à ses techniques médicales. Ils passent beaucoup de temps ensemble. Il apprend qu’il va devenir le médecin personnel du gouverneur impérial de Nulpart, Albrech Brech. Alfred a servi sur Stigmate, il lui explique les différents signes avant-coureurs d’une infection symbiote. Malgré ces discussions passionnantes, l’athéisme crasse d’Alfred les sépare. Si les symbiotes existent, c’est qu’il n’y a pas de Pancréateur !

Alfredo se rapproche d’une étudiante en biologie, Stacy Johnson, sur le premier vol. Il partage leurs savoirs sur les plantes hallucinogènes, la fermentation et les effets de différentes plantes. Mais en milieu de voyage, des spécimens rares de Stacy disparaissent et elle accuse Alfredo. Elle se plaint même au Baron. Alfredo nie toute implication.

Le Baron Dimitri rencontre sur le premier vol le Cheikh Mourad al-Malik d’Ishtakr. Ils s’entendent à merveille. Le baron est invitée à Al-Najj, le riche fief du Cheikh, une oasis où l’on trouve une rare substance noire.

Rajkur fait la connaissance d’une jeune hybride obun – ukar, Jenna oj Leetha. Ils parlent beaucoup et sont inséparables dans la première partie du voyage. Mais une brouille stupide les sépare alors que la jeune Jenna continue le voyage vers Ishtakr.

Chett trouve un compagnon d’entraînement sur le deuxième vol en la personne d’un ur-ukar nommé Vedan. Il passe du temps à se battre et à faire la fête à bord. Chett apprend que l’ur-ukar a pour mission de traquer un espion Decados sur Nulpart. Est-ce le même espion dont Katarina a révélé l’existence à Dimitri et qui attise la rébellion des tribus nomades ? En tout cas, Chett prend inconsciemment ses distances.
Avatar de l’utilisateur
Arii Stef
Profond
Localisation : Auterive
Messages : 1077
Inscription : 26 août 2011, 12:33

Re: Résumé de la campagne "Le visage de Marbella"

22 janv. 2023, 22:50

Résumé de notre partie du 20/01/22

La Douane

La poubelle de l’espace qu’ils ont empruntée entre dans l’atmosphère de Nulpart. Ils peuvent apercevoir la surface désertique de la planète qui ne comprend que deux étendues d’eau et quelques forêts à proximité des pôles.

Le débarquement se passe bien. Les chasseurs de prime interpellent Chakbok. Leur chef, Norbert Ghast, se présente et propose son aide. Il invite Chakbok à aller se rendre au magasin de la guilde plutôt qu’à celui des fouinards.

Ils ont le droit à un petit spectacle de lanterne magique qui commence par une retransmission de la pendaison de deux chevaliers condamnés pour du trafic de technologies de la seconde république.

L’hostellerie du Lézard Jaune

Ils choisissent d’aller dans un logement luxueux : l’hostellerie du lézard jaune. Un glisseur taxi les y emmène. Le chauffeur est un indigène assez renfrogné et mystique, parlant par proverbes incompréhensibles. Ils traversent une ville qui a l’air à moitié déserte. Ils se dirigent vers un quartier où se dressent de grandes tours obsidienne, manifestement construites pendant la Seconde République.

Fatima et Dimitri commandent la suite royale et s’installent. Un noble hawkwood fait le paon à la piscine entouré d’un garde du corps doté d’une longe barbe blonde et de deux demoiselles aux formes attrayantes.

Visites à Necropolis

Chakbok se rend au siège de la Guilde des Recruteurs. Il se trouve dans un quartier désert et comprend un magasin et un tas d’ateliers. On lui propose des respirateurs et des vêtements adaptés au désert pour 200 fenix d’occasion.

Alfredo et Sœur Sofia sont conduits au magasin central des Fouinards. Luxueux et bien achalandé, ils « négocient » un équipement complet pour le désert (respirateurs et vêtements adaptés) à 800 fenix. Ils partent ensuite vers la cathédrale où ils rencontrent par hasard le grand archiviste du palais, le Frère Agoune. Celui-ci les emmène ensuite à la bibliothèque du palais du gouverneur Abrech Brech. Ils subissent un examen avec les 5 signes d’infection symbiote enseignés par le Dr Alfred Pastor. Alfredo revient avec un ouvrage sur les proverbes locaux.

Fett cherche des informations en ville et prend des informations un peu au hasard. Il croise un local qui a beaucoup de cousins qui vendent tout un tas de trucs.

Le baron et Rajkur restent à l’hôtel. Le Baron fait connaissance avec le Marquis Jamie Hawkwood et cela vire au concours de « Qui a la plus grosse ? ». Il y a même un duel au premier sang. Le Marquis semble mandaté sur des recherches sur l’origine du cataclysme qui a, après la chute de la seconde république, et la fermeture du portail de Nulpart, dévasté ce monde.

Piège à Jamie

Le Baron décide d’ailleurs de mettre le Marquis dans la mouise : il charge Chett et Chakbok de trouver au souk un objet de la seconde république à glisser dans les affaires du marquis.
Image

Chett et Chakbok trouve dans le souk chez un des « cousins » un découpeur laser de cette époque, hautement illégal. Rajkur est chargé de le placer dans les affaires du marquis pendant son absence. Il a la surprise de rencontrer un prêtre aveugle dans les affaires du Marquis. Celui-ci ne remarque pas la présence de l’ur-ukar.

Alfredo demande à la femme de ménage de regarder les affaires du Marquis et rapporter à son patron toute trouvaille illégale. Sœur Sofia entendra plus tard le patron se plaindre de l’absence de son employée. Les gens des tribus ne sont décidément pas fiables !

La réception de l’ambassadeur

Le Baron et sa suite sont également reçus à dîner chez l’ambassadrice Decados : Dame Natalia Decados. Celle-ci loge dans un palace d’un quartier désert. Des soldats Decados gardent les lieux. L’ambassadrice s’ouvre à Dimitri de son inquiétude pour son agent dans les tribus qui a pris la tête de celles des Scorpions Verts. Il agite la rébellion contre les troupes impériales mais il a étrangement disparu. Dimitri lui dit qu’il est présent pour affaire privée et qu’il ne lui a été confié aucune mission à ce sujet.
Image

L’ambassadrice livre au Baron et à son épouse, accompagnés de Rajkur, quelques prisonniers pour qu’ils s’amusent. Les autres sont cuisinés par les employés de l’ambassade qui leur servent de nombreuses boissons alcoolisées. Alfredo a du mal à se tenir et parle de prophètes. Les autres le font taire.

Informations récoltées

Au travers leurs pérégrinations dans Necropolis, voilà les informations qu’a pu rassembler ou se faire confirmer la suite du Baron.

Sur l’histoire de la Planète
- La planète s’appelait Sao Paulo. C’était une puissance agro-alimentaire et technologique importante pendant la Seconde République. Après la chute, elle est restée fidèle à la République et ses forces ont affronté une armada noble sous la bannière de la famille Masseri. Les Républicains étant sur le point de perdre décidèrent de fermer le portail.
- Quand le portail fut réouvert plusieurs siècles après, la planète était désertique et habitée par une population dispersée et organisée en tribus, les Nasseri.
- Les locaux n’ont pu donner les raisons de ce cataclysme. Divers légendes et hypothèses s’affrontent : guerre nucléaire, hubris d’un prêtre, malédiction…
- C’est depuis longtemps une planète impériale dirigée par un gouverneur appointé par l’empereur, actuellement le Général Albrech Brech.

Sur la situation politique actuelle de Nulpart :
- Le gouverneur semble apprécié de la population de la capitale appelé Necropolis par les impériaux et Rudra pour les locaux
- Necropolis est beaucoup trop étendue par rapport à sa population. Seuls sont habitués trois quartiers : les tours obsidiennes (siège du gouvernement impérial) sur les bord du lac, le quartier nord où vivent les locaux et le quartier sud où se sont installés la population d’outre-monde.
- Les locaux sont divisés en tribus qui se disputent pour tout et rien. Les tribaux semblent très religieux.
- Les tribus sont plutôt calmes en ce moment sauf celle du Scorpion Vert qui a mené plusieurs attaques récemment. Ces attaques ont cessé il y a quelques semaines. Elles étaient fomentées par un agent Decados.

Sur la vision du champ de bataille
- Un événement de l’histoire entouré de légendes parle d’une énorme bataille ayant eu lieu entre Républicains et Forces alliée à la maison Masseri ayant donné lieu à un immense massacre. La terre gorgée de sang serait devenue rouge à cause de cela. Le lieu s’appelle désormais Rojterre. Il est sacré pour les tribus. C’est un lieu de paix où il est interdit d’utiliser une arme.
- Rojterre se trouve à proximité du territoire des Nassir Taz et Minnoc. Les Recruteurs conseillent les Taz plus filous mais ayant une meilleure connaissance de la route vers la Gargouille.
- Les tribaux parlent d’événements étranges dans ces régions du sud, des histoires de morts-vivants.

Sur la Gargouille :
- La Gargouille est un artefact Ur. Il y en d’autres sur la planète comme des pyramides immenses. Elle arrive qu’elle octroie des visions. Frère Agoun pense que sa proximité permet de développer les pouvoirs théurgiques et pyschomanciens.
- Les locaux l’appellent Urgenzai et prétendent que c’est elle qui a empêché la destruction de Nulpart.
- Deux solutions pour s’y rendre, soit prendre un vol pour Pampana et y prendre un guide Tae ou Minnoc, soit partir en glisseur depuis Necropolis en glisseur avec un guide. Dans les deux cas, c’est long et dangereux.

Sur la Tour :
- Aucune piste sérieuse ne permet d’identifier la localisation de la Tour

Revenir à « Fading Suns »