Résumé de la campagne

Modérateurs : Momo, Arii Stef

Avatar de l’utilisateur
Arii Stef
Cultiste
Localisation : Auterive
Messages : 699
Inscription : 26 août 2011, 12:33

Re: Résumé de la campagne

28 août 2017, 23:03

Résumé de notre partie d'Août

Visite dans le repaire d’Ady la Rouge
Nos lames ont embarqué à bord de l'Hydre, le navire de Gwendal Blanchard. Outre Isabelle qui minaude dans la cabine du propriétaire, sont présents : le Capitaine Ambroise, Jean Martory, Chaco, Godefroy Patoulatchi (joué par Shad), Gaston Fougace (jouée par la sœur de Shad) et Etienne Chantarel (joué par Loïc).
Une femme plutôt belle portant un tricorne qui encadre de longs cheveux roux bouclés accueille chaleureusement Gwendal Blanchard. Ce dernier présente les Lames et indique à la femme corsaire qu'ils recherchent Léonard Lenfer. Ady la Rouge leur offre un rhum mais leur affirme n'avoir aucune idée de l'endroit où peut se trouver Léonard Lenfer. Elle leur demande s'ils ont interrrogé son père qui est malgré tout le principal concurrent de Lenfer. Elle le sait capable de tout pour le profit.
Ady la Rouge relève une certaine concomitance entre la disparition de Lenfer et l'attaque du bateau de Lelouedec et de celui du Corsaire noir. Elle est elle-même très inquiète pour la capitaine de la Sentinelle, le navire du Corsaire Noir, Annas Fargas, qu'elle connaît bien et qu'elle apprécie beaucoup.
Elle propose aux Lames de l'accompagner jusqu'à l'épave de l'Atlante et de la Sentinelle à bord de son navire, le Vipère.
Les Lames apprennent par ailleurs que le Roi d'Angleterre serait réfugié à Jersey et que les navires fidèles au Roi et ceux fidèles à Cromwell infestent la Manche.

Inspection de l’épave
Ady la Rouge manque d'officier et prend Jean Martory comme adjoint, Ambroise comme Bosco (maître d'équipage) et Gaston comme Second en charge des canons. Après une demi-journée de navigation, la Vipère mouille à proximité du récif où est échoué la Sentinelle.
Chaco, Etienne et Jean prenne une chaloupe et inspecte le navire échoué. Ils y trouvent des cadavres dont certains à moitié dévorés, des traces de luttes dans la cabine et des traces de boulet de canons de deux tailles différentes.

Combat naval
Un voilier se présente bientôt à travers les brumes matinales. Il s'agit du Serpent de Mer, le bateau anglais. A la longue vue, on oeut voir sur le pont des dracs avides de massacre qui s'apprêtent pour un abordage. Les Lames souquent ferme pour retourner à La Vipère. Un combat naval débute. L'autorité et la peur qu'inspire Ambroise aux hommes d'équipage font des merveilles et le navire se positionne toujours à son avantage. Ceci permet malgré la distance importante à Gaston de toucher le navire anglais quasiment à chaque canonnade. Une bordée particulièrement audacieuse permettra à ses hommes de couler le Serpent de Mer.
Des dracs s'échappent avec la chaloupe mais le capitaine de la perfide Albion attend sur son navire en train de sombrer. Ady la Rouge et les Lames secourent le Capitaine et les matelots survivants. Ils prennent ensuite en chasse la chaloupe des dracs, la canonnent à bonne distance et la coulent.

Image

Interrogatoires serrés
Il est temps d'interroger le Capitaine Collins qui est imperturbable. Il affirme que le capitaine de la Sentinelle est décédé pendant l'assaut, c'était un homme. Les femmes du navire ont été prise à bord pour être donner en pâture au drac ou revendu au Hollandais Volant, un trafiquant batave. Il dit regretter avoir dû employer des dracs mais c'étaient les ordres du gouverneur Carterets. Il indique aussi avoir reçu l'aide de navire malouin notamment de l'Atlante de Lelouedec et d'autres navires corsaires de Saint Malo.
Les prisonniers sont détenus dans la forteresse de Mont-Orgueil qui trône sur une falaise dans la baie de Saint-Hélier.
Les lames apprennent des marins anglais contre promesse de leur libération qu'une caverne abritée permet à des navires d'accoster dans les caves de la forteresse.

Retour à Saint-Malo
Les Lames retournent à Saint Malo avec Blanchard pour livrer le Capitaine Collins aux autorités malouines. Ils ont confirmation en bluffant un matelot que Blanchard a fricoté aussi avec les anglais.
Avatar de l’utilisateur
Arii Stef
Cultiste
Localisation : Auterive
Messages : 699
Inscription : 26 août 2011, 12:33

Re: Résumé de la campagne

24 sept. 2017, 22:20

Résumé de la dernière partie de cette saison

Visite au Commodore
Les lames remettent le Capitaine Collins au Commodore. Celui-ci semble croire que le Serpent de Mer a été coulé par Blanchard ce que les Lames s’empressent de démentir. Il semble un peu marri que ce soit Ady la Rouge, la traitant même de hors la loi car elle ne paye plus sa cotisation à la ville de Saint Malo. Il se félicite par contre de la rançon qu'il va pouvoir obtenir du gouverneur de Jersey et promet aux Lames un pourcentage. Il s’interroge tout de même sur qui va pouvoir prendre le risque de se rendre sur l’île avec tous ces navires anglais, royalistes et parlementaires, qui croisent dans la Manche depuis que le Roi Charles II s’est réfugié à Jersey.

Le plan
Les lames laissent le Commodore pour se concerter sur le plan pour libérer Lafargue et sa fille. Il envisage de s’emparer du navire de Blanchard avec la potentielle complicité d’Ady la Rouge pour se rendre à la forteresse de Mont Orgueil à Jersey. Ils décident finalement de prendre la perche tendue par le Commodore, ils se proposent comme émissaire et lui souffle de demander à Blanchard de les déposer à Fort Elisabeth. Le Commodore explique à Jean les accords commerciaux qu’il pourra négocier avec le Gouverneur. Jean soupçonne au travers de cet échange que Legoavec ignore tout du trafic entre Saint Malo et l’île anglo-normande.

Le Salon des Amériques
C’est au Salon des Amériques en présence d’Isabelle, Ambroise et Jean que le Commodore demande à Blanchard d’accompagner les Lames sur Jersey négocier la rançon. Blanchard prend Isabelle et lui dit qu’il sait que les Lames savent. Il exige pour prix de son convoyage que les Lames taisent son implication dans le trafic de jusquiame dorée vis-à-vis d’Ady-la-Rouge. Isabelle refuse de s’engager pour ses compagnons mais après les avoir consulté le marché est conclu. Jean est mis à contribution pour raconter leur victoire sur le Serpent de Mer. Bien que précis et didactique, il captive son auditoire. Aldebert Diquelou le taulier du Salon des Amérique regrette de vive voix qu’Ady la Rouge ne fréquente plus le Salon.

Départ pour Jersey
Blanchard vogue vers Jersey où ils arrivent en fin d’après-midi après avoir évité des navires pro-Cromwell. Ils accostent sur l’ilôt où a été érigé Fort Elisabeth. En l’absence du gouverneur Carterets, ils sont reçus par Lord Stetton, un militaire. Ils acceptent un échange de prisonnier mais n’étant pas au fait du nombre de prisonniers faits sur des navires malouins, il les enjoint à se rendre à Mont Orgueil avec une escorte. Les lames passent la nuit au château et trouve l’ambiance bien morne et bien calme pour une résidence royale.

Image

L'échange de prisonnier
Ils se rendent à Mont Orgueil où on leur présente les prisonniers malouins. Ils discutent discrètement avec des membres de l’équipage de la Sentinelle. Une femme leur apprend qu’elle partageait la cellule d’Anne Lafargue et qu’un homme avec un masque d’argent a emmené la Capitaine de la Sentinelle le matin même. Le Commandant de la forteresse prétend que personne n’est venu et qu’aucune prisonnière n’est sortie le matin. Ambroise lui fait des gros yeux pendant que Jean lui expose les bonnes raisons qu’il aurait de collaborer, rien n’y fait le Commandant dément. Isabelle lui fait du charme pendant que Godefroy hausse le ton, le commandant cède sur une promesse d’un coup de pouce d’Isabelle pour qu’il soit invité aux fêtes royales de Port Elisabeth. Il affirme que l’homme au masque d’argent avait un ordre signé de la main de Carterets. Il était accompagné de 2 dracs et d’un homme ayant une cicatrice à la commissure des lèvres.

Image

Le Monastère de Saint Clément
N’ayant pas croisé l’homme au masque d’argent à l’aller, les Lames se rendent dans un monastère qu’ils avaient aperçu à moins d’une lieue de la forteresse et où ils soupçonnent qu’il ait pu se réfugier avec sa prisonnière. Les moines sont d’abord réticents à toute communication mais Ambroise fait jouer son autorité naturelle et son passé. Les moines avouent alors avoir été braqués la veille par l’homme à la cicatrice qui leur a soutiré un habit de moines. Malencontre s’est ensuite rendu à la prison. Ils apprennent que des rumeurs affirment que Carterets serait lié à un culte païen qui officie dans le centre de l’île, au cercle Saint Germain, un cercle de pierres dressées.

La cérémonie
Les lames décident de se rendre à ce cercle et ils y sont conduits par le palefrenier du monastère. Ils arrivent en fin d’après midi dans un vallon baigné d’une brume compacte à l’aspect non naturel. Alors qu’ils s’approchent du monument millénaire, ils entendent des chants draconiques. A travers la brume, ils aperçoivent bientôt des victimes de sacrifice accrochées aux pierres et de nombreux cultistes chantent des paroles magiques. L’entrée d’un complexe souterrain est visible au centre du cercle. Des cultistes y font la queue pour donner leur sang. Les lames se faufilent inaperçus entre les cultistes et pénètrent dans le complexe. Un prêtre y pratique des saignées sur des volontaires aux yeux injectés de jusquiame dorée. Les armes des lames finissent par les trahir et ils sont attaqués par un molosse, quatre cultistes désarmés mais furieux et le prêtre muni de son couteau de sacrifice. Ils se défont rapidement de leurs adversaires. Mais d’une seconde pièce du complexe, sortent deux dracs et un être humain ayant des caractères draconiques : mains griffues et écailleuses, visage de lézard, début d’ailes... Quatre cultistes se précipitent dans la pièce et tombent sur le dos d’Isabelle. Les lames se concentrent sur l’homme dragon et le tue rapidement mais les dracs et les cultistes se battent jusqu’à la mort en laissant plusieurs lames blessées.

Dans la deuxième pièce, un adolescent est allongé et enchaîné sur une table. Un réseau d’étrange veine le raccorde à un œuf immense et translucide où flotte une forme humanoïde. Godefroy et Ambroise reconnaissent un rituel permettant de créer un double draconique. Ils savent qu’il faut s’attaquer à l’œuf. Ambroise s’élance et le perce. Le Sang-mêlé résiste à la tentation de protéger l’œuf et la créature qu’il contient. Isabelle et Jean n’y résistent pas et attaquent Ambroise et Godefroy. Un combat fratricide s’engage et les lames possédées semblent prendre l’avantage mais Jean finit par un effort de volonté énorme se dégager de l’emprise draconique. Ambroise en profite pour assommer Isabelle. L’œuf est percé à de multiples reprises, l’adolescent allongé et enchaîné se réveille, c’est le roi Charles II. Les lames l’escorte et passe au-dessus du corps de l’homme dragon qui est redevenu homme. Il s’agit de Carterets le gouverneur. Ils appréhendent les nombreux cultistes à l’extérieur mais ils y trouvent une femme qui fait fuir les derniers adorateurs des dragons. C’est Anne Lafargue qui a réussi à échapper à l’homme au masque d’argent.

Suites
Les Lames sont honorées par le roi d’Angleterre. L’homme au masque d’argent et Malencontre sont recherchés sur toute l’île mais aucune trace n’en est retrouvée. Les Lames décident donc de rentrer à Paris pour faire leur rapport à Mazarin et lui remettre une lettre de Charles II.

Revenir à « Les Lames du Cardinal »