Calendrier des parties
Consulter les messages sans réponse | Consulter les sujets actifs Nous sommes actuellement le 19 Août 2017, 18:52



Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 
 Résumé...la suite 
Auteur Message
Acolyte
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Août 2011, 12:33
Message(s) : 506
Localisation : Auterive
Message  Résumé...la suite
Résumé de la Séance du 10/04

En cette fin d’hiver, nos héros accompagnent leur jarl Hrolf Knudsson à Odense pour les fêtes d’Odhinn. Ils longent la côte ouest de Fyn puis le nord de la forêt qui occupe le centre de l’île.

Problème de préséance
Au bout de trois jours, ils arrivent en vue du lac d’Odense et de la cité du jarl Hord Beinirsson. Leur route croise celle qui vient du Nord avant d’emprunter un pont qui enjambe un énorme fossé creusé par un ruisseau impétueux, le pas d’Odhinn. Nos héros forment l’avant-garde du convoi et alors que Gizur explique aux autres la légende que rappelle un poteau sculpté commémoratif, un berserkr et deux hirdmen arrivent. Ils demandent à nos héros de s’écarter pour laisser passer le jarl Ulversson. Ce nom ne dit rien aux héros, peut-être un jarl de Scanie.
Le convoi du clan Kjari arrive avant celui du bersekr impoli mais ce dernier insiste pour que son jarl ait la préséance quant au passage sur le pont. Il tente de provoquer les héros et notamment son homologue Thorgrimm. Il est décidé de régler ça par un duel oratoire. C’est à Hildr de défendre l’honneur de son jarl. Elle est quelque peu désarmée devant l’habile scalde de Ulversson et elle craque, se retrouvant au bord des larmes. Le convoi du jarl Ulversson passe le premier le pas d’Odhinn devant nos héros, le berserkr les regarde avec un mélange de mépris et de moquerie.
Aux portes d’Odense, le même convoi les bloque, leur discussion avec les gardes de la cité s’éternisant. Nos héros, leur jarl et le convoi finissent par entrer dans la ville où une maison leur est réservée.

A la maison longue
Les hommes se rendent au sauna pour se décrasser et rencontrer gens du coin et voyageurs. Hildr prépare une potion de soins. Tout le monde enfile des vêtements propres et se rend à la maison longue où les attend Hord Beinirsson qui leur fait bon accueil. Son fils Vagn est là mais il semble toujours aussi déprimé.
Alors que tout le monde s’est attablé, entre un groupe où figurent le berserkr et les hirdmen du jarl Ulversson qui paraît enfin en personne. Nos héros peuvent voir la stupéfaction sur les visages de Hord, Hrolf et de nombreux invités. Il s’agit du roi Frodi en personne.
Hord installe son suzerain à ses côtés et les sourires de circonstances s’installent mais nos héros sentent une certaine tension. Le roi tente de la désamorcer en faisant un discours sur la réconciliation.

Irruption au Sacrifice
Trois jeunes femmes tatouées vêtues de peaux de loup entrent dans la pièce entourent le jarl Hord Beinirsson et lui font boire dans une énorme corne puis l’emmène à l’extérieur. L’assistance suit. A l’extérieur, des thralls distribuent des torches et une procession lumineuse s’ébranle jusqu’au sanctuaire au bord du lac.
Les chants et vers scaldiques en l’honneur d’Odhinn se succèdent. Des thralls dont l’ex roi Ari Stiggsson amène un bœuf près d’un bûcher de sacrifice. Les Hommes se taisent bientôt et seuls les meuglements du bovidé rompent le silence de cette nuit claire. Un étrange bruit de cavalcade venu de l’extérieur de la ville se fait entendre. Il est accompagné d’une brume qui se déplace à une vitesse surnaturelle. Gizur va chercher ses armes à la maison longue, Hildr incante. Hildr disperse la brume et apparait alors une centaine de cavaliers vêtus d’armures d’émail noir, casqués et flanqués d’épées aux pommeaux couverts de pierreries. Leurs yeux pleins ont des couleurs étranges. Ce sont des Alfar ! Leur chef, une femme aux longs cheveux rouges, s’avance vers Hord Beinirsson et lui réclame le paiement d’une dette contractée par son père Beinir il y a 50 ans. Devant l’air stupéfait du jarl, elle lui promet ainsi qu’à son clan et sa ville les pires déprédations et une guerre totale.
Hord proteste de sa méconnaissance du pacte et jure d’honorer la dette. La reine alfar se calme et lui donne trois lunes de plus pour s’acquitter. Elle fait mine de quitter Odense avec ses cavaliers. Hildr l’interpelle en la priant de bien vouloir les informer de la nature du parc. La reine répond : « Demandez à Beinir ».

Les völva : l’ancienne et la nouvelle
Alors que les jarls se réunissent pour débattre de la conduite à tenir, nos héros enquêtent sur les Alfar et sur Beinir.
Ils interrogent la vieille Gerda, völva du clan de Hord. Elle n’a plus toute sa tête, mais comme elle mélange présent et passé, ils en obtiennent quelques informations. Ils passent voir également l’actuelle völva du sanctuaire d’Odhinn qui leur raconte ce que la tradition orale dit de Beinir et des Alfar. Ils apprennent par ailleurs que le forgeron Tola était un compagnon de Beinir et lui avait confectionné le pendentif qui lui valait le surnom de Rougecoeur. Le neurasthénique petit-fils de Tola tient la forge. Un hirdman de Hord Beinirsson, Eirik, leur indique que son oncle Gerd était un hirdman de Beinir. Il est toujours vivant et vit sur un ilot de la côte nord de Fyn.
De toutes ces personnes, les héros reconstituent que Beinir eut beaucoup de mal à obtenir un fils malgré trois épouses successives et qu’il en était devenu aigri notamment envers Odhinn. A la surprise générale, sa troisième épouse lui offrit enfin ce fils désiré, mais Beinir semblait toujours aussi taciturne. Il entreprit un voyage en Suède avec son épouse et son fils. A son retour, Beinir semblait changé : plus enjoué, plus attaché à son fils, retrouvant la foi en Odhinn et pris d’une ivresse de raids estivaux. Son épouse décéda peu après son retour. Chaque été fut l’occasion d’expéditions de pillage. C’est d’ailleurs lors de l’une de ses expéditions qu’il trouva la mort, dans un petit village de Suède, Bäkr. Les survivants de l’attaque dont Gerd et Tola l’enterrèrent sur place sur un îlot. A leur retour, Tola refusa de toucher à sa forge et quitta Odense au bout d’une année. Personne ne le revit jamais.
Aucune des personnes interrogées n’a jamais entendu parler d’un quelconque pacte entre Beinir et les Alfar, ni même jamais vu un alfar. Une légende locale raconte que dans la forêt qui occupe le centre de Fyn existe un passage vers Alfheimr. Les héros ont suivi la trace des chevaux des Alfar, elle s’arrête nettement en haut d’une colline qui surplombe Odense.
Plusieurs témoignages troublant concernent le pendentif rouge sang de Beinir. Tola qui l’avait serti le détestait et plusieurs personnes ont parlé de lueur malsaine.
L’ancien hirdman Gerd est retiré sur un îlot accessible à marée basse. Les héros l’amadouent avec de l’hydromel pour lequel il a un fort penchant. Ils proposent à Gerd de les accompagner à Bäkr. Promesse de tonneaux d’hydromel et de mort au combat poussent le vieil à accepter.
De retour à Odense, les héros se voient d’ailleurs officiellement confié par Hord Beinirsson le soin de trouver la nature du pacte entre Beinir et les Alfar. Ils envoient Gerd au sauna et lui achètent de nouveaux vêtements. Beinir leur affecte un navire, son capitaine et 10 marins.

Voyage Voyage
Malgré les dangers de la navigation à cette époque de l’année, nos héros prennent la mer. Le capitaine n’aime pas les poids morts sur son bateau et chacun s’occupe. Hildr lit chaque jour les présages et lance les osselets. Elle prétend avoir fait gagner du temps à l’équipage. C’est le cas de Gizur qui avec l’aide d’Ospak effectue toute sorte de réparations et d’améliorations sur le snekkjar. Ospak comme vigie et Thorgrimm comme rameur se révèlent catastrophiques. Le scalde n’est guère mieux comme diplomate et le snekkjar est fouillé de fond en comble par la marine du Svitjodh. Klemmet s’occupe de Guerd et l’empêche de passer l’arme à gauche.
Image

L’îlot mortuaire
Au bout d’un mois, le bateau arrive en vue du village du Bäkr et de l’îlot où a été enterré Beinir Rougecoeur. L’îlot fait partie d’un petit archipel qui est encore pris dans les glaces. Le snekkjar accoste sur la banquise mais ni Gizur ni Thorgrimm ne parviennent à s’approcher de l’îlot par la glace.

_________________
Mon blog


14 Avr 2015, 14:04
Profil
Tourneur de page du Necronomicon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Avr 2014, 23:44
Message(s) : 259
Message  Re: Résumé...la suite
Arii Stef a écrit :
Elle prétend avoir fait gagner du temps à l’équipage.

:angry: Elle prétend rien du tout : les dieux eux-même ont rempli une attestation sur papier à en-tête accompagnée d'une lettre de félicitations, le tout envoyé en corbeau recommandé avec AR ! :nanana:


14 Avr 2015, 19:54
Profil
Acolyte
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Août 2011, 12:33
Message(s) : 506
Localisation : Auterive
Message  Re: Résumé...la suite
Résumé de notre Séance hors club du 13/05/2015

La tombe de Beinir
Sigurðr s’élance à son tour sur la banquise et ne connaît aucune difficulté pour rejoindre l’ilot. Il assure une corde entre le bateau et la rive qui aidera ensuite Gizur et Ospak à le rejoindre.
Ils déblayent la neige couvrant la tombe, un caveau de pierre à demi enterré prenant la forme d’une grande barque retournée. Les Héros remarquent que le repos éternel du Seigneur d’Odense a déjà été perturbé : le tombeau a subi une profanation qui leur semble ancienne. L’intérieur de la tombe leur laisse découvrir le squelette de Beinir, disposant toujours de ces bijoux en or mais point de pendentif rouge.

Réception à Bäkr
Les héros décident donc d’accoster au village suédois. Bien qu’arrivant en pleine nuit, ils sont bien reçus dès que leurs intentions pacifiques sont établies. La maison longue est humide et exiguë mais l’ambiance est bonne. Le chef du village, le bondi (homme libre) Jelling, explique que le village n’existe que depuis 7 ans et qu’il a été bâti sur les ruines d’une ancienne colonie, celle qu’a connu Beinir certainement. Les seules personnes qui ont pu connaître l’ancienne colonie sont les sames de la région. Un campement s’est installé à une journée de ski du village. Les Héros décident de s’y rendre le lendemain. Ils entreprennent de troquer leur alcool contre des peaux et de l’ivoire de morse. Les suédois sont si contents de se procurer de l’hydromel qu’ils cèdent leur marchandise pour presque rien.

Visite aux Sames
Les suédois prêtent à nos héros des skis et un guide pour rejoindre le campement des Sames. Malgré un soleil qui se lève tard et qui se couche tôt, nos héros parviennent au campement à la fin du jour. Des huttes et des tentes en peau entourent un espace circulaire libre de toute habitation. Les Sames au départ méfiant les acceptent dans la tente du chef où se massent les dignitaires de la tribu. Quand les Héros évoquent qu’ils cherchent ceux qui ont connu Beinir Rougecoeur, un vieil homme dans un coin de la tente commence à baragouiner en Same.
Beinir a confié aux Sames via le forgeron un enfant aux yeux éternellement jeunes, Alfgrimr. Les sames ont laissé l’enfant aux suédois de Bäkr mais il est resté lié aux Sames. Alfgrimr est sympathique mais son destin est d’attirer le malheur à ceux qu’il côtoie. D’ailleurs, après la deuxième et dernière visite de Beinir, les relations se sont tendues entre Sames et le village de Bäkr. Les armes sont sorties, Alfgrimr a prévenu les Sames, la guerre s’en est suivie et les sames ont rasé le village des suédois. Alfgrimr et le forgeron ont quitté la Région. Ils ont dit aux Sames qu’ils allaient au Mont Jötnar. Le forgeron avait la pierre rouge de Beinir et a dit aux Sames que des hommes viendraient un jour la chercher. Il faudra qu’ils la méritent par leur courage et leur vaillance. Les Sames ont donné la pierre à Nanok et il faudra tuer Nanok pour la récupérer.

Combat avec Nanok
Nos héros se retrouvent face à un choix : aller chercher Alfgrimr parti il y a des années vers une montagne isolée ou récupérer le « cœur » de Beinir dans le ventre de Nanok. Ils décident d’aller au plus proche et d’affronter Nanok, l’esprit du grand Nord, que les Sames appellent grand père Morse. Ils font quérir Thorgrimm le berserk qui était resté à Bäkr.
Les Sames réalisent un rituel sur nos héros et le vieux Thorfinn puis les conduisent sur la banquise au milieu d’un groupe d’îlots. Les héros mettent du temps à trouver la trace des morses avec lesquels vivrait le fameux Nanok. De la plage où ils se trouvent, ils font brailler les morses. La banquise se craquèle et un morse imposant comme la maison d’un bondi, à la peau blanchâtre couverte de cicatrice attaque ceux qui se sont aventurés sur la banquise. Le combat s’engage. Thorgrimm blesse cruellement le monstre que les sames considèrent comme un dieu. Nanok s’empare de Sigurðr dans sa gueule et plonge pour le noyer. Le Hirdmen lui inflige un coup fatal mais Nanok réalise dans son agonie une dernière attaque qui écrase et tue Thorfinn. Gizur et Ospak se précipitent sur la dépouille de Nanok qui commence à couler et parviennent à récupérer la pierre rouge avant que le corps du Dieu ne sombre.

Image

_________________
Mon blog


21 Mai 2015, 11:57
Profil
Dresseur de chiens de Tindalos
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Nov 2012, 23:19
Message(s) : 399
Message  Re: Résumé...la suite
Du travail d'écriture et du photoshop de morse de qualité ! :lol:

Merci Arii Stef ! :)


21 Mai 2015, 17:25
Profil
Tourneur de page du Necronomicon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Avr 2014, 23:44
Message(s) : 259
Message  Re: Résumé...la suite
Merci pour ce récit bien écrit et cette illustration perturbante :shock: (jusque là j'imaginais Nanok comme un Bi-bibi-bibi-bibi-bifoc taille XXXL >__< )
*part se consoler en câlinant Toutoune* :lol:


25 Mai 2015, 12:50
Profil
Acolyte
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Août 2011, 12:33
Message(s) : 506
Localisation : Auterive
Message  Re: Résumé...la suite
Tout d'abord, rendons à Frodi ce qui à Frodi, le Photoshop n'est pas de moi mais d'un autre MJ qui a mis son résumé de campagne sur le net (à ne surtout pas lire pour l'instant !).

J'ai enfin trouvé le texte inscrit sur la tablette en stéatite que vous avez trouvé sur le corps de Beinir Rouge Coeur :
« Tola a gravé cette pierre pour Beinir, son ami, grand roi danois. Il sait maintenant que l’on ne peut se soustraire à sa parole. Ce qui a été promis doit être tenu. Même le Grand Père Sage le sait. Il dit : le cœur de Beinir, une vie pour dix mille vies »

_________________
Mon blog


04 Juin 2015, 16:31
Profil
Tourneur de page du Necronomicon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Oct 2011, 18:54
Message(s) : 211
Localisation : VILLENEUVE-TOLOSANE
Message  Re: Résumé...la suite
Salut à tous,

Je suis désolé de ne pas être venu hier. J'ai fais un malaise au travail dans l'après-midi suite à un saignement de nez qui ne voulait plus s'arrêter. J'étais sortie des urgences vers 18h00 et est allé voir mon médecin juste après.
Du coup, j'ai complètement oublié la dernière partie de l'année. :cry:

_________________
"Il nourrissait les noirs corbeaux sur la muraille...Pourtant ce n'était pas Arthur..."

Aneirin VIe siècle.


06 Juin 2015, 19:02
Profil
Tourneur de page du Necronomicon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Avr 2014, 23:44
Message(s) : 259
Message  Re: Résumé...la suite
J'espère que tu vas mieux :o

Pour la partie ne t'inquiète pas, nous n'avons pas terminé le scénario donc il y en aura au moins une autre.

A bientôt!


07 Juin 2015, 11:47
Profil
Acolyte
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Août 2011, 12:33
Message(s) : 506
Localisation : Auterive
Message  Re: Résumé...la suite
Voici le petit doodle pour finir la partie :

http://doodle.com/4ra6qnx6dxwh5ku2

A+

_________________
Mon blog


08 Juin 2015, 12:34
Profil
Acolyte
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Août 2011, 12:33
Message(s) : 506
Localisation : Auterive
Message  Re: Résumé...la suite
Résumé de notre séance de juin 2015

Les Héros sont de retour au camp same avec le « cœur ». Les Sames les regardent avec respect et un festin de phoque et de renne leur est offert. Gizur n’a aucun mal à emballer Kaari, une imposante célibataire du clan. Ospak joue un petit tour au fils du charpentier en lui subtilisant ses vêtements alors qu’il est en pleine action.

Hormis ces chamailleries, Kaari fait comprendre qu’elle veut les accompagner vers la montagne des Jötnar. Les Héros acceptent sa présence s’ils disposent d’un interprète qu’ils trouvent en la personne d’un adolescent du clan, Laagri. Il parle le norrois et félicite Gizur de son mariage ! Et oui, chez les Sames, c’est la dame qui choisit son époux en l’annonçant et en partageant une nuit avec lui !

Les sames confient au groupe un traîneau avec des rênes, ce qui lui permet d’emmener des provisions et de voyager plus léger. Ils mettent un peu moins de 2 semaines pour atteindre les pieds du Jötnar. Ils rencontrent peu de monde, excepté quelques familles de fermiers isolés. A la dernière ferme avant le Jötnar, ils laissent le traîneau, les rênes et Laagri pour finir le chemin à pied.

Image

Leurs souvenirs des légendes et les récits des fermiers confirment que le Jötnar est la montagne où le géant Grundelen fut exilé avec toute sa famille quand il a été banni de Jötunheimr. C’est également sur cette montagne qu’il fut tué par un héros qui lui avait subtilisé la Lance des Corbeaux aujourd’hui en possession de Sigurđr. Dans la ferme la plus proche, on indique que personne ne revient vivant de la montagne. Des gardes armés interdisent l’entrée de la vallée qui grimpe vers le sommet.

Les Héros se rendent sur site et trouvent l’entrée de la vallée dont parlaient les fermiers. Des éboulis récents ne permettraient un accès qu’au prix d’une fastidieuse escalade. Les Héros cherchent une autre entrée et Klemmet le sauvage trouve un défilé. Il mène dans la vallée certes mais il constitue un lieu parfait pour une embuscade. Hildr protège le groupe en invoquant un épais brouillard qui le dérobe à la vue de tous. Klemmet tombe nez à nez avec une forme qui s’enfuit, la personne semble se réfugie dans une anfractuosité de la paroi. Suite à une consultation des os, les héros décident de continuer.

Ils débouchent dans une large vallée au pied du Jötnar. Un lac en occupe le centre, des forêts les espaces pentus. Un petit village s’étend au bord du lac et quelques fermes sont disséminées dans la vallée. Au milieu de la falaise qui sépare la vallée du sommet de la montagne, une maison longue et des bâtiments attenants sont perchés sur une vaste terrasse. Les héros repèrent que ces constructions perchées sont surdimensionnées.

Ils aperçoivent également une ferme et décident de s’y rendre. La paysanne leur explique que la vallée est dominée par un seigneur terrible, un Jötunn nommé Grondak, servi par une garde de guerriers féroces. Elle connaît bien Alfgrimr et le vieux Tola. Alfgrimr s’est rebellé contre Grondak mais il a été récemment fait prisonnier par le géant qui va certainement l’exécuter sous peu. Son mari apparemment terrifié l’enjoint à se taire devant des étrangers. Les Héros décident de se rendre à la Maison Longue.

Peu après avoir quitté la ferme, ils tombent nez à nez avec un groupe des fameux gardes : 10 scandiens armés et accompagnés de chiens de guerre. Les gardes sont suspicieux mais laissent les héros partir vers la Maison Longue. Les gardes se rendent à la ferme d’où sortent les héros et commencent à violenter ses habitants. Les Héros font demi-tour, les gardes lâchent les chiens et attaquent. Le combat est court et violent, c’est un vraie boucherie, nos héros ne sont pas indemnes mais ils ont tué les cinq chiens et sept gardes. Les trois autres ont fui.

Les héros conseillent aux paysans de se cacher. Ils changent également leurs plans et décident de visiter la grotte où ils avaient entraperçu une personne. Il s’agit d’une demi-géante qui tente de forcer le passage. Thorgrimm la plaque à terre. Cette grande rousse de deux mètres a le visage balafrée. Elle semble effrayée. Elle explique qu’elle est la fille de Grondak. Ce dernier l’a prise pour épouse. Pour se venger et par amitié pour Alfgrimr, elle a nourri secrètement les rebelles. Son père a découvert son manège, la fait suivre et a capturé Alfgrimr. Il l’a ensuite battue et balafrée et elle est finalement parvenue à s’enfuir.

Les héros décident de trouver les rebelles grâce à l’aide de Hamdrya. Ils y parviennent mais ne trouvent qu’un groupe d’une dizaine de personnes cachées dans une forêt escarpée. Le vieux Tola très âgé fait partie du groupe. Il leur complète des éléments manquants : Alfgrimr est le fils de Beinir et de la Dame Rouge et le serment de Beinir dit que le demi-Alfar doit monter sur le trône d’Odense. Odhinn est opposé à cela : Alfgrimr est voué à amener le malheur sur Odense ! La vie d’Alfgrimr doit permettre de remplir à elle seule le Cœur mais il doit d’abord régner.

_________________
Mon blog


11 Juin 2015, 15:41
Profil
Tourneur de page du Necronomicon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Avr 2014, 23:44
Message(s) : 259
Message  Re: Résumé...la suite
En attendant la confirmation de la disponibilité de la salle de Layrac le 17, je viens signaler qu'on pourra toujours rapatrier la partie, si besoin, chez Ben&moi
(et non pas chez Ben&Nuts ni chez Ben&Jerry's... Ben&Geri's à la rigueur... bref : on n'a pas de cookies mais des Mister Freeze)

Image


08 Juil 2015, 18:08
Profil
Acolyte
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Août 2011, 12:33
Message(s) : 506
Localisation : Auterive
Message  Re: Résumé...la suite
Ok, super d'avoir une solution de repli au cas où l'indisponibilité de la salle soit confirmée

_________________
Mon blog


09 Juil 2015, 12:11
Profil
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Répondre au sujet   [ 12 message(s) ] 

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group.
Designed by STSoftware for PTF.
Traduit en français par Maël Soucaze.